Partager

Le neveu de Mohamed Ag Erlaf crée son mouvement
Après l’Alliance du 23 mai, signataire de l’Accord d’Alger et la dissidence créée par le Colonel déserteur Hassane Fagaga et Ibrahima Ag Bahanga, l’idée est venue à Eglass Ouffene, un neveu de Mohamed Ag Erlaf de créer son mouvement rebelle.

Pour concrétiser sa rupture de banc avec les forces gouvernementales, M. Eglass Ag Ouffene, jusque-là Responsable Administratif et Financier (RAF) du Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal (PIDRK), avec quelques jeunes draînés dans son sillage est l’auteur de l’attaque du Camp d’Aguel Hoc où il est originaire le 26 mars 2008.

UN NEVEAU DE AG ERLAF DANS LE MAQUIS
Il n’est un secret pour personne que Eglass Ag Ouffene est le neveu de Mohamed Ag Erlaf, l’actuel Directeur de l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriale (ANICT) du Mali. Mohamed Ag Erlaf, originaire d’Agel Hoc fut l’une des figures emblématiques de la rébellion au Nord du Mali dans les années 1990.

Dans les régions Nord du pays, c’est un secret de polichinelle que de croire que la rébellion est une affaire de génération. D’ailleurs, le porte-parole de l’Alliance du 23 mai, M. Hamada Ag Bibi a l’habitude de dire qu’il a hérité la rébellion de son père qui était, selon lui, aussi un rebelle. Si l’on tient compte de la déclaration de M. Hamada Ag Bibi, fils de rebelle, l’on ne doit pas être surpris si un neveu de Mohamed Ag Erlaf (un ex-rebelle) prend le maquis.

Pour peut être manifester son soutien à son neveu, Responsable Administratif et Financier du PIDRK, Mohamed Ag Erlaf était présent à Kidal les 6 et 7 mars 2008 à l’occasion du lancement officiel dudit programme. Les principaux organisateurs de cet événement étaient tous surpris quand ils ont rencontré sur le terrain Mohamed Ag Erlaf, en tout cas, il n’a pas été invité officiellement. Ceci explique-t-il cela ?

QUI EST EGLASS AG OUFFENE ?
Eglass Ag Ouffene est le Responsable Administratif et Financier (RAF) du Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal (PIDRK). Ce programme est rattaché au Commissariat à la Sécurité Alimentaire qui relève directement de la Présidence de la République du Mali.

Le PIDRK est financé à hauteur de plus de 12 milliards de F CFA par l’Etat malien, le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) ainsi que d’autres partenaires financiers. Eglass Ag Ouffene a servi au Programme Alimentaire Mondial (PAM) avec d’autres Maliens qui ont remarqué en lui depuis cette époque des comportements douteux.

Du fait de ses responsabilités au sein du PIDRK car, il est ordonnateur et cosignataire de toutes les dépenses, il a pris le maquis avec 10 millions de F CFA, l’équivalent de 3 mois de salaires du personnel du programme. En plus de cette manne financière, il a emporté avec lui un véhicule du PIDRK. Malin qu’il est, Eglass Ag Ouffene, le rebelle a pris soin de placer sa famille en lieu sûr en Algérie.

DES SIGNES ANNOCIATEURS
Lors du lancement officiel du PIDRK les 6 et 7 mars dernier à Kidal, selon nos sources, un jeune de Kidal du nom de Iknane a déclaré lors de la séance plénière tenue à l’hôte Kristel de Kidal que si le PIDRK ne crée pas d’autres emplois salariés, qu’il y aura beaucoup de Bahanga à Kidal.

Cette déclaration a été prise à la légère et le jeune qui a tenu ces propos n’a pas hésité de suivre Eglass Ag Ouffene dans son aventure.

DES KIDALOIS CONTRE LE DEVELOPPEMENT DE LEUR REGION
Contribuer à réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire des populations de la région de Kidal. Voilà l’objectif général que vise le Programme Intégré de Développement Rural de la Région de Kidal (PIDRK) qui s’étant sur 7 ans pour un coût estimé à 12 064 000 000 F CFA.

La première réunion du comite technique de coordination qui est une étape très importante dans sa mise en oeuvre s’est tenue le vendredi 5 octobre 2007 dans la salle de conférence du Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA). Elle était présidée par Mme Lansry Nana Yaya Haïdara, Commissaire à la Sécurité Alimentaire.

Ladite réunion a enregistré la présence de M. Eglass Ag Ouffene, Responsable Administratif et Financier du PIDRK ; M. Daouda Maïga, Directeur du PIDRK, M. Mamadou Nadio, Coordinateur National des Projets et Programmes financés au Mali par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), entre autres.

Le financement du PIDRK est assuré par le FIDA à hauteur de 49,7% ; la BOAD 22% ; le Fonds Belge de Survie 15,3%; le gouvernement malien, 11,9% et les bénéficiaires 1,1%.

Les attaques perpétrées le 26 mars 2008 contre le camp de Aguel Hoc par M. Eglass Ag Ouffene, Responsable Administratif et Financier du PIDRK peuvent-elles remettre en cause des actions du projet?

Daba Balla KEITA

31 Mars 2008