Partager

diallo-2.jpg

Ahmadou Abdoulaye Diallo qui vient d’être nommé à la tête du ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Commerce est ingénieur économiste. Cet inspecteur des services économiques de première classe est né le 16 mars 1959 à Bazi, dans le cercle d’Ansongo.

Après les études primaires et fondamentales, il entre au lycée franco-arabe de Tombouctou d’où il sort en 1979 avec un baccalauréat D. En 1984, il obtient un diplôme d’ingénieur polytechnicien, à l’Institut polytechnique rural (IPR) de Katibougou.

Après avoir servi dans l’Armée en 1985, il poursuit ses études au Centre d’études financières économiques et bancaires (CEFEB) de Paris (France) où il décroche en 1988 un DESS en économie, finances et banques.

En 1994, on le retrouve au Centre ouest-africain de formation et d’études bancaires (COFEB) de Dakar, une école de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (BCEAO). De cet établissement, il sortira avec un autre DESS en finances, monnaie et crédit.

Le nouveau ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Commerce a une solide expérience professionnelle derrière lui. Sa carrière professionnelle a commencé en 1985 avec sa nomination comme chef de la section évaluation et contrôle de OMBEVI (Office malien du bétail et de la viande) et chef de la cellule de planification du ministère des Ressources naturelles et de l’Élevage. Il occupera ces postes jusqu’en 1989.

Quand il quitte ces fonctions, c’est pour être nommé chef de la section des bailleurs de fonds arabo-islamiques (Banque islamique de développement, Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique, Fonds koweïtien de développement, Fonds saoudien de développement, Fonds du Qatar) et du Fonds de l’OPEP à la direction de la dette publique de la Caisse autonome d’amortissement (actuelle Direction générale de la dette publique). Il y restera de 1989 et 1991.

Il est ensuite promu directeur de la dette publique à la Caisse autonome d’amortissement jusqu’en 1994, avant de devenir conseiller technique du directeur de la Caisse. Il occupera pendant 4 années.

Le 1er janvier 1998, Ahmadou Abdoulaye Diallo est recruté au Fonds de solidarité africain au poste d’analyste de projets principal et adjoint au directeur du département des études, projets et coopération.

Il faut préciser que le Fonds de solidarité africain est un organisme public international à caractère économique et financier. Ici, il gravit aussi rapidement les échelons.

En juillet 2002, il est ainsi nommé au poste de conseiller économique du président de la République du Mali (avec résidence à Niamey), cumulativement au poste d’analyste principal de projets du Fonds de solidarité africain.

De janvier 2003 à janvier 2005, il est directeur des études et projets du Fonds.

Depuis le 17 mars dernier, il était le directeur des opérations au Fonds de solidarité africain. Ahmadou Abdoulaye Diallo est marié et père de 4 enfants.

L’Essor du 07 avril 2008.