Partager

Le Rassemblement pour le Développement et la Solidarité (RDS) salue le courage et le don de soi de toutes les Maliennes et de tous les Maliens qui ont mené le combat depuis 1946 afin qu’aujourd’hui le Mali soit et dont nous nous réjouissons avec fierté.

En 47 ans d’indépendance, les progrès de notre pays sont nettement visibles dans tous les domaines de l’activité : le développement engagé dans la durée, la démocratie qui fonctionne et la paix sociale qui se maintient.

Toutefois, alors même que la nation malienne oeuvre quotidiennement pour construire un avenir égal et prospère pour chacun de ses citoyens, un groupe, aux idées obscures, continue de détruire tous nos efforts par des prises d’armes répétées contre la mère patrie dans le Nord Est de notre pays. Ainsi, le RDS reste convaincu que la «Bande à Bahanga» cherche à porter atteinte à l’intégrité territoriale du Mali par tous les moyens ; chaque Malienne et chaque Malien doivent en prendre fermement conscience.

Aujourd’hui, la «Bande à Bahanga» prend des otages civils et pose des mines antipersonnel faisant de véritables carnages chez les civils qui sont tués ou amputés! De tels actes sont perpétrés contre les ennemis d’une autre nation et non contre des adversaires de la même nation.

En conséquence :

1. Le RDS salue la détermination du Président de la République face au caractère non négociable de l’intégrité du territoire national et face à la libération sans délai des prisonniers militaires et civils de la «Bande à Bahanga».

2. Soutient le Président de la République dans sa disponibilité constante de dialogue et de résolution de la crise du Nord Est de notre pays par la négociation.

3. En posant des mines contre les populations, Bahanga a commis des crimes de guerre. Il doit être appréhendé et traduit devant les tribunaux internationaux pour répondre de ses crimes comme les criminels de guerre de la Sierra Leone.

4. Le RDS félicite et remercie la Communauté Internationale qui a reconnu la volonté de paix du Mali et qui lui a apporté sa caution morale.

5. Enfin, le RDS souhaite une plus grande accélération des actions de développement et une meilleure utilisation de nos moyens limités dans les zones de crises de notre pays.

Bamako, le 22 septembre 2007
– P/Le Conseil Exécutif du RDS
– Le Président
– Pr Younouss Hamèye Dicko