Partager

Le Vérificateur général doit publier dans les jours à venir son rapport. Déjà, ça bloque parce que ATT a mal pris le rapport accablant produit sur les logements sociaux.

De sources proches de la présidence de la République, le chef de l’Etat ATT aurait reçu « ces jours-ci » le Vérificateur général Sidi Sosso Diarra, à qui il a fait passer un mauvais quart d’heure. En effet, ATT a passé ses nerfs sur le pauvre.

La raison ? Le Vérificateur « a eu le toupet » de fouiner dans la gestion des logements sociaux. Déjà, notre confrère, Le Républicain, affirmait que le rapport connaîtrait des tripatouillages. Il y a lieu de le craindre car, comme le reconnaît notre source, le Végal est sorti de chez ATT « le moral plus bas que terre ».

Le Végal, au niveau des logements sociaux, aurait mis en évidence ce que nous avons toujours décrié : le non-respect des critères, entre autres. Les critères officiels ont disparu pour faire place à un copinage qui ne dit pas son nom, avec au finish, de vrais Maliens méritants qui sont écartés au profit de ceux qui n’en ont pas besoin, qui n’ont aucune urgence.


Des correctifs incongrus ?

Il y a par exemple, beaucoup de filles célibataires qui ont des maisons, simplement parce qu’elles connaissent des gens d’en haut. Nous avons, en son temps, donné le cas d’un collégien, un garçon de 20 ans, qui a été bénéficiaire au même titre que papa et maman, qui est précisément membre de la Commission d’attribution.

Après notre article, la maison attribuée au petit a été retirée, mais sans aucune sanction à l’encontre de qui que ce soit. ATT a pris à son compte les critiques formulées par le Végal contre les logements sociaux. Pour lui, critiquer ce programme reviendrait à remettre en cause ses options.

A la publication du rapport, nous ferons une comparaison pour voir si les données ont été « revues », ou si le rapport a passé en l’état.

Alexis Kalambry

24 Juillet 2008