Partager

En réaction au classement du Mali pays (175è sur 177) dans le rapport mondial sur le développement humain 2006 publié par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le gouvernement a il y a une semaine, tenu, une conférence de presse. Vendredi dernier, le gouvernement malien a fait une déclaration dont vous proposons le texte ci-dessous :

« Après la convocation du Représentant résident du PNUD pour lui signifier notre désaccord et avant la lettre adressée à l’Administrateur du PNUD à New York dans ce cadre, le Gouvernement du Mali publie la déclaration suivante :

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) publie chaque année, depuis 1990, un Rapport sur le développement humain (RDH) dans lequel les différents pays sont classés selon un Indice de développement humain (IDH), lui-même calculé à partir des trois principaux indicateurs que sont :
– l’espérance de vie à la naissance ;
– le niveau d’éducation ;
– le produit intérieur brut (PIB) par tête, en parité de pouvoir d’achat.

Pour l’année 2006, le Gouvernement du Mali tient à exprimer sa surprise et son rejet du contenu du Rapport mondial sur le développement humain en ce qui concerne le Mali (175è sur 177 pays classés avec un indice de 0,338). En effet, les indicateurs statistiques utilisés pour l’année 2004 (année de référence pour l’élaboration du Rapport 2006 du PNUD) sont absolument faux.

Par conséquent, les analyses et le classement qui en sont issus sont erronés. Ils se basent par exemple sur :

• une espérance de vie de 48,1 ans contre 65,4 ans ;

• un taux brut de scolarisation combiné du primaire, secondaire et supérieur de 35,0% contre 37,4% ;

• un taux d’alphabétisation de 19,0% contre 25,2% ;

• un indice de développement humain de 0,338 au lieu de 0,450.

Le Gouvernement exprime d’autant plus fortement sa désapprobation que des erreurs similaires d’appréciation concernant notre pays étaient déjà parues dans le Rapport mondial sur le développement humain de 1997.

Le Gouvernement du Mali estime irrecevable la mention contenue dans la préface du Rapport et ainsi libellée : « les analyses et les recommandations exprimées dans le rapport ne reflètent pas nécessairement les opinions du Programme des Nations unies pour le développement et son conseil d’administration. Le Rapport est une publication indépendante réalisée pour le compte du PNUD ». Cette mention est incompatible avec le fait que le rapport est publié sous le label du PNUD. »

27 novembre 2006.