Partager

Faire de la presse un véritable outil de promotion de la bonne gouvernance
Médias et institution du Vérificateur Général et de l’Assemblée nationale : rôle des journalistes et communicateurs dans le renforcement du processus de la bonne gouvernance au Mali. Tel est le thème d’un séminaire atelier qui a ouvert ses portes hier jeudi 17 avril, à l’AGETIC de Bamako.

Le Bureau du Vérificateur Général et le Parlement constituent des piliers majeurs dans la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. C’est forte de la pertinence de ce constat que l’association des journalistes en appui à la décentralisation et à la bonne gouvernance (AJADBG) que dirige notre confrère de l’ORTM, Mamadou Hamidou Diallo, a tenu à organiser un séminaire-atelier pour la presse sur les deux structures afin que celle-ci puisse devenir un véritable outil de promotion des missions de ces structures, gage de l’instauration d’un Etat de droit digne de ce nom.

Financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI) à travers le Fonds canadien d’initiatives locales, ce séminaire atelier, qui regroupe les hommes de médias du district de Bamako, de Kayes, de Koulikoro et de Ségou, vise à renforcer les connaissances et les aptitudes des journalistes sur la communication relative au rôle, aux missions et aux actions du Vérificateur Général et du député.

Toutes choses qui pourront mieux outiller les hommes de médias dans la production et la diffusion des émissions et articles de presse de qualité. C’est pourquoi, les thèmes qui seront abordés au cours de ce séminaire atelier de trois jours portent sur l’institution du Vérificateur Général, le contexte de sa création, ses missions et son rôle ainsi que son impact pour la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit. Outre ces points, les séminaristes auront à se pencher également sur la notion du député, son rôle dans l’animation politique et citoyenne, la décentralisation : acquis et perspectives.

Afin de mieux faire comprendre ces sujets aux journalistes, d’éminentes personnalités sont appelées à présenter des communications. Il s’agit, entre autres, du Vérificateur Général, Sidi Sosso Diarra, de l’honorable député, Koniba Sidibé, ancien ministre chargé du Contrôle général d’Etat sous la Transition et Mamane Hamèye Cissé, Directeur de publication du journal le «Scorpion».

L’Ambassadrice du Canada au Mali, Mme Isabelle Roy, qui a honoré de sa présence la cérémonie d’ouverture, a estimé que le renforcement de la capacité des journalistes sur les missions du Vérificateur et du député pourrait améliorer davantage les analyses de pointe sur la conduite des affaires publiques. Même son de cloche chez la ministre de la Communication et des nouvelles technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, qui a également émis le souhait de voir la presse contribuer, à l’issue de ce séminaire, à l’instauration d’une gestion transparente des ressources publiques.

A.D

18 Avril 2008