Partager


La Banque mondiale vient de publier son rapport « Doing Business » 2009. Le Mali passe de la 158e à la 166e place.

« Doing Business » classe les pays en fonction de dix indicateurs de la réglementation des affaires. Ceux-ci relèvent les délais et les coûts d’application de la réglementation nationale relative à la création, l’exploitation et la fermeture d’une entreprise, commerce transfrontalier et au paiement des taxes et impôts.

Les classements ne considèrent pas la politique macroéconomique, la qualité de l’infrastructure, la volatilité des taux de change, les perceptions des investisseurs, ni les taux de criminalité.

Pour la 5e année consécutive, les pays de la région Europe de l’Est et Asie centrale sont ceux qui ont le plus réformé la réglementation des affaires, plus de 90 % d’entre eux ayant procédé à des améliorations. Les dix premiers réformateurs du monde sont, dans l’ordre décroissant, l’Azerbaïdjan, l’Albanie, la République kirghize, le Bélarus, le Sénégal, le Burkina Faso, le Botswana, la Colombie, la République dominicaine et l’Egypte.

Le Malia accéléré le commerce transfrontalier en mettant en place un système de transfert électronique de données et des inspections axées sur le risque et en améliorant la coopération transfrontière. Les délais à l’export ont diminué de 6 jours et les délais à l’import de 65 jours à 42, soit une réduction de 35 %. Malgré cet effort, notre pays, qui était 158e en 2008, recule à la 166e place sur 181 économies classées. Le seul domaine dans lequel notre pays a fait des efforts reste visiblement celui de l’amélioration du commerce transfrontalier.

L’Afrique a connu une année record en matière de réformes réglementaires visant à faciliter la pratique des affaires : 28 pays ont adopté 58 réformes, selon « Doing Business 2009 », la 6e édition d’une série de rapports annuels publiés par la Société financière internationale et la Banque mondiale. Trois pays africains figurent parmi les dix premiers réformateurs du monde en ce qui concerne la réglementation des affaires : le Sénégal, le Burkina Faso et le Botswana.

« Doing Business » classe 181 pays en matière de facilité de faire des affaires. Les 25 à la tête du classement sont, dans l’ordre décroissant, Singapour, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, Hong Kong (Chine), le Danemark, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Canada, l’Australie, la Norvège, l’Islande, le Japon, la Thaïlande, la Finlande, la Géorgie, l’Arabie saoudite, la Suède, le Bahreïn, la Belgique, la Malaisie, la Suisse, l’Estonie, la République de Corée, Maurice et l’Allemagne.

Le Mali traîne encore pour accorder des prêts et protéger les investisseurs, entre autres.

Alexis Kalambry

15 Septembre 2008