Partager

Le Premier ministre, Moctar Ouane a offert, en ce mois béni, des dons en vivres et non vivres aux personnes déplacées du District de Bamako. D’une valeur de plus de 53 millions de Fcfa, ces vivres comprennent du riz, du mil, des pâtes alimentaires… 

La cérémonie de remise de ces dons a eu lieu vendredi dernier au Centre Mabilé sis à Sogoniko, en Commune VI du district. étaient présents à l’évènement plusieurs membres du gouvernement. C’était également en présence des représentants des sites de déplacés de Kabala-Est, Zantiguila, Centre Mabilé, Niamana, Faladiè, Sénou et Djalakorobougou. Au-delà des vivres, chaque site a reçu une enveloppe contenant une somme comprise entre 500.000 et un million de FCFA, selon la capacité d’accueil.

Après la remise symbolique, le Premier ministre, Moctar Ouane, a qualifiésa présence de témoignage de la solidarité de la nation entière à l’endroit de nos compatriotes qui, du fait de l’insécurité et des tensions communautaires, se sont retrouvés à Bamako. Ceux-ci sont répartis en différents sites de déplacés. «Je suis venu leur témoigner la solidarité de la nation. Parce que ce sont des hommes, des femmes et des enfants qui vivent dans la souffrance», a déclaré le chef du gouvernement. Il saluera aussi la grande résilience dont ces populations déplacées ont fait preuve.


Le Premier ministre a souligné que le geste est le témoignage de la solidarité de la nation aux déplacés

Le Premier ministre a confié que le gouvernement travaille au retour rapide de ces personnes déplacées dans leur terroir respectif, dans la sécurité et dans la dignité. Cela se traduit à travers la mise en œuvre de la stratégie de stabilisation du Centre en cours et qui vise tout d’abord à renforcer la stabilité et la sécurité dans les zones d’où sont parties ces populations. 

Selon Moctar Ouane, il s’agira ensuite, dans le cadre de cette stratégie, de faire en sorte qu’on puisse réduire les tensions communautaires qui ont occasionné ces déplacements des populations. Le gouvernement envisage de réaliser tout ceci dans la plus grande sécurité. Il s’agira de faire en sorte que les populations puissent retrouver leur territoire et qu’elles puissent vivre ensemble. 

Moctar Ouane indiquera que le gouvernement s’attelle à créer les conditions de leur retour permettant d’amorcer le développement, stabiliser ces zones, renforcer la sécurité, la cohésion sociale et le vivre ensemble. «C’est à cela que nous travaillons à travers la mise en œuvre de cette stratégie de stabilisation que nous avons adoptée et dont, à Mopti il y a moins d’un mois, nous avons procédé à une évaluation. Nous allons donc renforcer les actions dans ces domaines», a rassuré le Premier ministre.

Oumar DIAKITÉ

Source: L’Essor