Partager

Le cheptel malien est le plus important de la zone UEMOA. Malgré cette place importante qu’occupe le Mali, force est de reconnaître que la viande coûte très chère au Mali surtout en cette période de carême où chaque famille cherche à faire bouillir la marmite avec elle comme ingrédient. 

Durant ce mois de ramadan, les nourritures de première nécessité ont subi une augmentation inédite. Le panier de la ménagère peine à se remplir, motif les denrées sont dépossédées de leurs prix habituels. 

Au marché de Lafiabougou, le constat a été  très amer lors de notre passage. Certaines mamans en mains leurs paniers, ont du mal à acheter il ne serait qu’un kilo de la viande. « La viande coûte très chère et difficile d ‘acheter » a déclaré une maman avec un air triste. 

Le panier de la ménagère de beaucoup de femmes comme elle, fera donc le tour du marché sans avoir parmi ses contenus : la viande.  D’après les bouchers, cette augmentation du prix de la viande n’est pas de leur faute, elle dépend de l’abattoir . « Les gens pensent que nous faisons exprès d’augmenter le prix de la viande, au contraire non. Nous prenons le Kilo de la viande à 2400 f et nous venons le revendre à nos clients à 2500 f pour un bénéfice de 100 f. Nous vendons le kilo à 2 200 f avant, maintenant la donne a changé » a renchéri Mohamed Sylla, boucher . 

Pour les clientes, cette hausse du prix de la viande n’est pas du tout normale dans un pays comme le Mali. « Les bœufs et les moutons, nous avons assez au Mali, normalement, le prix du Kilo ne doit pas dépasser les 2000 f » s’est écœurée Amy Cissé. 

Mohamed Sylla accuse le gouvernement d’être le principal fautif de cette augmentation du prix. « Notre gouvernement exporte trop de viandes. C’est la raison pour laquelle la viande coûte très chère chez nous »  dixit-il.

Salimata Diallo a ajouté que toutes les familles désiraient avoir il ne serait qu’un petit morceau de viande pour rendre délicieuse leurs sauces. Elle pense que quand le prix n’est pas abordable, ces familles seront obligées de consommer cette sauce sans la viande. 

Cependant, elle interpelle le gouvernement à diminuer le taux d’exportation afin que les maliens puissent bien consommer leur viande en qualité et en quantité.

Adama Sanogo

@Afribone