Partager

Le monde entier à célébré, le 20 juin 2016, la journée mondiale des réfugiés. Et c’est dans ce cadre que l’Association des Réfugiés Ivoiriens au Mali (ARIM), a reçu le mardi 21 juin 2016 une importante donation visant à soulager 100 familles en ce mois béni de ramadan. La cérémonie de remise a eu lieu près du commissariat de police du 2ème arrondissement à Dravéla, en présence du donateur Sanoussi Tangara président du fan’s club Mali du président de l’assemblée nationale de la RCI Soro Guillaume Kigbafori.

Le don est composé de 10 sacs de sucre et 20 cartons de savon qui ont été reparti entre 100 ménages, soit 5kg de sucre et de quelques savons par famille sans distinction de religions. Prenant la parole, le porte- parole de l’association Savane Alassane a fait la genèse de l’association. « L’association a été crée par rapport à la crise qu’à connu la Côte d’Ivoire en 2002. Quand cette guerre à éclaté notre point de chute a été le Mali et de 2002 jusqu’à décembre 2003 nous avions décidé de nous mettre en association. L’association a vu le jour le 27 décembre 2007. A l’époque nous avions mis en place 16 comités dans le district de Bamako et aujourd’hui le bureau exécutif est composé de 30 membres. » Aussi d’ajouter que « le don vient à point nommé, parmi nous il y’a des femmes veuves avec beaucoup d’enfants. Nous remercions le donateur qui vient une fois de plus démontrer la bienfaisance des maliens, quand on dit que le malien partage, c’est une réalité et enfin nous souhaitons que la paix règne au Mali ». Dans son intervention, le secrétaire général de l’ARIM, a tenu à préciser que l’objectif de cette donation, en plus d’offrir aux réfugiés conformément à la célébration de la journée mondiale des réfugiés, vise aussi à venir en aide en ce mois de carême aux personnes dans le besoin. Avant d’ajouter : « c’est une première, et nous le souhaitons pérenne». Pour le donateur Sanoussi Tangara, il a souligné que ce don s’inscrit d’une part à venir en aide aux personnes qui sont dans les besoins en ce mois de carême et d’autre part dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des réfugiés. Toutefois il s’est dit convaincu que l’initiative sera pérenne.

Sidiki Adama Dembélé, Stagiaire
Le Republicain du 24 Juin 2016