Partager

Fidèle à sa tradition, la Fondation Partage, une organisation humanitaire que dirige Mme Adam Ba Konaré, réédite l’Opération Ramadan. Cette présente édition consiste à assister les plus démunis pendant tout le mois du carême musulman.

Dans sa 8e édition, l’opération Ramadan qui a débuté le 13 septembre et qui va s’étendre jusqu’au 12 octobre 2007, a pour objectif de donner une plus grande dimension humaine au mois de carême. Grâce à celle-ci, les plus nantis et les plus démunis sont appelés à se côtoyer et à partager les mêmes mets. Aussi, à l’instar des autres éditions passées, Ramadan 2007 consiste à servir quotidiennement la bouillie et du riz au gras tous les vendredi, durant tout le mois du carême, à environ dix mille fidèles.

Cette opération qui se base sur la culture malienne d’entraide et de solidarité, privilégie la démarche participative et intégrative. D’où l’implication des imams, des comités de gestion des différentes mosquées, des femmes cuisinières bénévoles et volontaires, les jeunes élèves des medersas, les jeunes vigiles, les bonnes volontés et aussi, les responsables des médias publics et privés.

Aussi, le lancement de cette opération hautement humanitaire a-t-il été suivi par les journalistes de la presse publique et privée de notre capitale en commençant par la mosquée de Djikoroni. Ici, ce sont quatre groupes de femmes qui se relayent pour préparer les mets.

Mme Kadiayou Sidibé, la Secrétaire administrative du comité de femmes de la mosquée a exprimé toute sa satisfaction, voire celle des autres fidèles pour cette heureuse initiative de la Fondation Partage. « Notre mosquée est servie par la Fondation Partage, tous les deux jours, du mil et du sucre pour la bouillie, avec du riz de l’huile et de la viande les vendredi pour le riz au gras plus une somme de 10 000 F CFA servant à payer les autres ingrédients » a-t-elle déclaré.

L’opération Ramadan, selon l’imam de la mosquée, incite les fidèles à suivre effectivement le carême dans la mesure où ceux-ci sont sûrs de couper le jeûne sans tracasserie.

On a observé beaucoup d’engouement dans les autres mosquées retenues pour l’opération Ramadan. Cependant, certains fidèles à l’image de Youssouf Dembelé, ont exprimé le souhait de voir l’Opération Ramadan s’étendre à toutes les mosquées du District de Bamako. « Faisant partie de la couche la plus démunie, j’ai été obligé de rejoindre le site le plus proche de chez moi avec toute ma famille, bravant ainsi la distance et aussi la pluie. Toutefois, grâce à l’Opération Ramadan, pour plusieurs d’entre nous, la rupture du jeûne ne pose plus problème  » a poursuivi notre interlocuteur.

La Fondation partage en prévision du Ramadan 2007 a enregistré plus de 30 000 demandes d’assistance dont 2 500 émanant des jeunes alors que 50% d’entre elles viennent des femmes responsables.

Pierre Fo’o MEDJO

17 septembre 2007.