Partager

Manandafy Rakotonirina, désigné Premier ministre par le président évincé de Madagascar Marc Ravalomanana, a annoncé mardi la formation d’un gouvernement « légaliste » en nommant dans un premier temps six ministres. Le reste de son cabinet doit être constitué dans la journée de mercredi. Il faut en prendre acte s’en s’étonner parce que Madagascar est devenue coutumière de ce genre de situation ubuesque. Marc Ravalomanana utilise aujourd’hui la même stratégie que celle employée en février par Andry Rajoelina pour lui mettre la pression. Pour le même résultat, divisée en interne, la Haute Autorité de transition n’est actuellement pas beaucoup plus solide que ne l’était l’ancien régime. Mais en mars, c’est le revirement de l’armée au profit de l’opposition qui avait été décisif pour évincer Ravalomanana du pouvoir. Un nouveau retournement de situation est-il alors envisageable ?Manandafy Rakotonirina va s’occuper personnellement du dossier puisqu’il prend aussi la tête de la Défense nationale. Le porte-parole de Manandafy Rakotonirina a assuré « qu’il avait une armée, qu’elle allait se manifester ». Puisque le cabinet doit être constitué dans les prochaines heures, on va pouvoir mesurer la valeur réelle de ces soutiens. (RFI)