Partager

L’opposant malgache Andry Rajoelina, en conflit ouvert avec le président Ravalomanana et qui vivait caché depuis plusieurs jours, a été « placé sous la protection » des Nations unies, a annoncé lundi l’ONU qui a annoncé la tenue mi-mars d' »assises » pour sortir de la crise. Ce communiqué a été rendu public lors d’un point de presse à Antananarivo de l’influent Conseil chrétien des églises à Madagascar (FFKM), acteur de la médiation dans la crise, de l’ONU et d’une dizaine d’ambassadeurs. « Ces derniers jours, M. Andry Rajoelina a exprimé à plusieurs représentants de la communauté internationale ses inquiétudes sur sa sécurité », ajoute le communiqué.
« Le président de la République a dit qu’ils pouvaient se déplacer librement et qu’ils ne feront pas l’objet d’arrestation« , ajoute le texte. Un communiqué du FFKM et de l’ONU annonce en outre la tenue »d’assises du 12 au 14 mars » dans la capitale malgache afin de trouver une issue à la crise. (Rfi)