Partager

Le Mardi 4 octobre dans la salle de conférence de la Maison de la Presse, s’est tenu la 9e édition de « Rendez-vous avec Koulouba » portant sur les activités présidentielles du mois écoulé. Elle était dirigée par le Directeur de la communication de la présidence de la république, Racine Thiam.
D’entrée de jeu, Racine Thiam a tenu à remercier les hommes de médias pour le traitement de l’information des 8 éditions écoulées et de rappeler les activités riches en événement du mois de septembre. Il s’agit de la célébration du 56e anniversaire de l’indépendance du Mali. Aux dires du directeur de communication, cela a donné une belle occasion au président de la république d’évoquer les avancées et les difficultés depuis sa prise de fonction. « La plus grande satisfaction aujourd’hui c’est qu’on assiste à des avancées en matière de lutte contre le terrorisme. L’occasion pour moi de remercier l’accompagnement de nos partenaires » a-t-il déclaré. Aux dires de M Thiam, le président de la république a pris un décret autorisant de prendre en charge les ayants-droits des personnes civils et militaires tombés sous les champs d’honneur suite à la crise du Nord du Mali ce jusqu’à l’âge de la maturité. Il prend en compte l’insertion dans la vie socioprofessionnelle. Autres activités évoquées par le conférencier, la série de consultations des leaders de l’opposition et les membres de la société civile et la participation du Mali au dernier sommet des Nations-Unies. Aux dires du directeur de la communication de la présidence, cette participation a permis au président de faire le diagnostic et de lancer et d’attirer la communauté internationale sur les raisons de la lenteur de la mise en application de l’accord de paix et de réconciliation. Et l’intervention du président n’est pas tombé dans les oreilles des sourds en témoigne les réactions du secrétaire général de l’ONU et de l’Ambassadeur de la France. « Le retour du Mali à travers l’Armée malienne et l’administration malienne sur toute l’étendue du territoire national n’est qu’une question de temps. Une vision partagée par de tous nos partenaires impliqués dans la recherche de la paix et de la réconciliation nationale. Cela dénote que le Mali est de plus respecté grâce au leadership du président IBK » a-t-il déclaré. Cela est d’autant plus vrai en témoigne la visite au Mali de la Chancelière Allemande, Angela Merkel le 9 octobre.

SB

Du 11 Octobre 2016