Partager

Le processus de privatisation de l’opérateur historique des télécoms au Mali avance lentement mais sûrement. Aujourd’hui, on s’achemine vers un déblocage. L’Etat vient de déclarer le leader marocain des télécoms adjudicataire provisoire de la Sotelma. Cette déclaration, qui est intervenue 47 jours après le bouclage du processus d’appel d’offres, vient couper court aux rumeurs faisant état de l’invalidation de l’offre de Maroc télécom. Laquelle était la mieux-disante avec 250 millions d’Euros, soit quelque 164 milliards de F CFA, loin devant Sudatel, Portugal télécom et Orascom (Egypte).

Par ailleurs, le gouvernement a appelé son éventuel partenaire à la table des négociations. Selon nos sources, l’Etat entend présenter deux propositions à Maroc télécom :

– La première concerne l’augmentation du montant proposé par l’opérateur. Celui-ci, semble-t-il, est jugé insuffisant par le gouvernement.

– La seconde serait relative au financement du plan social élaboré pour accompagner les salaires de la Sotelma-Malitel désireux de partir dans le cadre de la privatisation de l’entreprise. Estimé à plus de 14 milliards de F CFA, l’Etat n’entend pas tirer ces sous de sa cagnotte. Il espère que Maroc télécom financera le plan.

Par ailleurs, il faut souligner que 620 travailleurs de la Sotelma-Malitel sont intéressés à partir volontairement. Et, cela à cause du plan social qui, semble-t-il, est très avantageux.

Ces négociations se dérouleront la semaine prochaine. Si elles sont concluantes, l’Etat accorderait à Maroc télécom l’adjudication définitive.

Au cas contraire, il serait dans l’obligation d’annuler purement et simplement le processus pour repartir à zéro.

Dans cette optique, quelles seront les conséquences d’une telle décision ?

L’Etat joue à quitte ou double. Il pourrait perdre les 164 milliards de F CFA mis sur la table par Maroc télécom si les nouveaux concurrents n’offrait pas mieux.

En revanche, si les postulants proposaient des offres plus alléchantes, l’Etat serait gagnant.

Abdoul Karim KONE

03 mars 2009