Partager

Le franc malien fut la monnaie du Mali entre le 1er juillet 1962 et le 1er juillet 1984. Bien que seule monnaie officielle du pays, le Mali affirmait ne pas quitter la zone CFA lorsqu’il créa cette monnaie.

En effet, l’ancien président malien Modibo Keïta fut un visionnaire. Deux ans après l’indépendance du Mali proclamée le 22 septembre 1960, il fit le choix de la souveraineté monétaire. Le Mali abandonna ainsi le franc CFA pour battre sa propre monnaie, le Franc Malien. 

L’on se rappelle le  30 juin 1962, le Président Malien, Modibo Keïta déclara à l’Assemblée nationale : « Point n’est besoin d’être économiste pour savoir que la monnaie, au niveau national, est à la fois une garantie de liberté et, mieux encore, un instrument de puissance. Garantie de liberté, parce qu’elle nous permet, non pas de faire ce que l’on veut, mais bien plutôt d’agir dans le sens de l’intérêt national. Instrument de puissance -dans la mesure où elle nous donne la possibilité de contraindre les féodalités économiques et les groupes de pression qui veulent ignorer l’intérêt national pour ne défendre que les privilèges exorbitants hérités du régime colonial moribond. »  Le même jour, Bamako prévient Paris qu’à partir du lendemain le franc CFA cessera d’avoir pouvoir légal sur son territoire. Il sera remplacé par un franc malien qui aura une valeur égale à celle du franc CFA.

Ainsi pour joindre l’acte à la parole, le Mali sous Modibo Keita connu le Franc Malien. Les pièces et les billets du franc malien étaient produits en Tchécoslovaquie. La mise en circulation de la nouvelle monnaie, le 1er juillet 1962, laissait jusqu’au 15 juillet 1962 aux Maliens pour changer leurs francs CFA en francs maliens.

Cependant des problèmes survinrent dans l’application de cette décision.  Le monde des affaires au Mali  connu une crise dû à la dévaluation du Franc Malien  dès 1963. Une nouvelle dévaluation eut lieu le 6 mai 1967 à 50 %  afin de relancer l’économie malienne.

Après cinq ans d’une gestation difficile, le franc malien essoufflé ne pouvait plus être porté par une économie nationale à bout de souffle. Face à d’énormes difficultés intérieures, les autorités maliennes sollicitèrent auprès de la France la réintégration du Mali dans la zone CFA.  Finalement, en juin 1984,  le Mali abdiqua sa souveraineté monétaire pour endosser la tutelle monétaire française. Il fut de nouveau autorisé à utiliser le franc CFA comme monnaie officielle.

Selon un proverbe  » Sans indépendance monétaire un pays ne peut être totalement libéré des méfaits du colonialisme « .De nos jours sommes-nous prêt à retourner vers ce Franc Malien ?

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire Malijet.com

Source: Malijet