Partager

Quelque 22.000 Ivoiriens ont fui au Liberia depuis le début de la crise dans leur pays, selon une actualisation des chiffres du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), publiée mercredi.

jpg_refugie-rci.jpg« Le HCR intensifie l`acheminement de l`aide aux désormais 22.000 réfugiés
ivoiriens qui ont fui au Libéria à la suite des tensions post-électorales dans
leur pays », indique un communiqué.

La majorité sont des femmes et des enfants qui viennent principalement de
villages situés à l`ouest du pays, entre les villes ivoiriennes de Danané et
Guiglo, selon le HCR.

La Côte d`Ivoire est en crise après le refus du président sortant Laurent
Gbagbo de céder sa place à son rival Alassane Ouattara, reconnu vainqueur de
l`élection présidentielle du 28 novembre par la communauté internationale.

Selon le HCR, les réfugiés qui fuient leur pays sont toujours « composés de
supporters d`Alassane Ouattara et de Laurent Gbagbo ».

« Ils disent avoir fui durant la nuit et ont marché à travers la brousse
pour éviter d`être détectés par les forces de leurs opposants politiques qui
contrôlent les territoires dont ils sont originaires », précise le communiqué.

« Ils ont un besoin urgent de nourriture, d`abris et d`eau potable, ce qui
fait défaut dans les 23 villages qui les accueillent dans le comté de Nimba »,
ajoute-t-il.

Pour pallier ce manque, l`organisation onusienne a mobilisé cette semaine
depuis la capitale libérienne Monrovia sept camions qui se sont rendus dans la
ville de Sacleapea (près de la frontière) où sera construit le premier camp de
réfugiés.

« Cinq de ces camions serviront à transporter les produits alimentaires et
non alimentaires, tandis que les deux autres seront dédiés au transport de
matériel pour la construction du camp », explique le HCR.

Un entrepôt pour l`aide humanitaire a également été construit près de
Luguato où ont été enregistrés 11.500 réfugiés.

AFP 05 Janvier 2011.