Partager

Les grands clubs de la capitale ont de fortes chances de l’emporter même si les oppositions de ces quarts de finale promettent d’être palpitantes, ce week-end.

Samedi et dimanche prochains se joueront, au stade Modibo Kéita, les quarts de finale de la 48ème édition de la coupe du Mali de football. En général, les équipes du haut de tableau du championnat national ont de fortes chances de s’imposer. Mais, les petits ont souvent le mérite de se rebeller et bousculer la hiérarchie.

C’est ce qu’a notamment fait l’AS Tadona de Bougouni qui a brulé la politesse à l’AS Bakaridjan, lors des huitièmes de finale pour s’inviter à ce stade de la compétition. Et pourtant, l’AS Bakaridjan, finaliste malheureux de la dernière coupe du Mali, est l’actuel 3ème du championnat national. Même si son principal objectif est d’accéder cette année à l’élite, l’équipe de Bougouni, ambitionne de faire un grand coup en coupe du Mali.

Ce qui passe forcément par l’élimination des verts du COB de Bamako. Seulement, grâce à la forme retrouvée de son meneur jeu Amadou Diamouténé, l’équipe du président Moussa Konaté, allient actuellement beau jeu et efficacité offensive, parait l’une des plus en forme du moment. C’est pourquoi, on voit mal les régionaux leur résister.

L’expérience de compétiteurs aguerris servira certainement d’atout supplémentaire à cette équipe qui n’a que la coupe du Mali pour sauver sa saison. La rencontre se jouera en 2ème heure, à la suite de l’opposition Stade Malien de Bamako- CS Duguwolonfila qui s’annonce comme le match au sommet. Ce sera soit le match de la confirmation pour l’équipe de Touba ou de la revanche pour les Blancs qui ont été battus en championnat par les hommes de Michel Kingoma.

Le CS Duguwolonfila est certes une équipe coriace, difficile à manœuvrer0, mais à l’heure actuelle le Stade malien a visiblement retrouvé ses marques depuis la venue de son entraîneur Cheick Oumar Koné qui voit l’équipe aligner les victoires.

Cette rassurante phase, qui s’explique certainement par la confiance retrouvée des joueurs, devrait rassurer les supporters stadistes, désormais plus concentrés sur la coupe du Mali, que sur le championnat national qui s’éloigne de leur club au fil des victoires du Djoliba.

Dimanche, en 1ère heure, le détenteur de dame coupe devrait passer un après midi tranquille face au Débo club de Mopti, logiquement plus préoccupé par son maintien en 1ère division. On voit donc mal les protégés du président Hammadoun Kola Cissé, résister à la grande forme des Djolibistes.

Cette rencontre dont le coup d’envoi est prévu pour 16h, sera suivie d’une autre rencontre aux allures de revanche, entre l’AS Réal de Bamako et l’AS Nianan de Koulikoro, la lanterne rouge du championnat national. Les Koulikorois ont dominé, lors de la 21ème journée du championnat national jouée le dimanche dernier, l’AS Réal à la surprise générale. Les coéquipiers de Harouna Diarra savent donc à quoi s’en tenir.

S.DIALLO

17 Juillet 2008