Partager

Se sentir très bon dans sa peau et dans son être est l’unique objectif recherché par plusieurs personnes nanties ou pauvres. Certains sont même capables de mettre leur dernier fond dans l’achat du parfum rien que pour changer d’odeur. Les raisons sont connues.

Le parfum, ce liquide qui sent bon et qui agrémente l’air est l’amoureux de plusieurs personnes qui nous entourent, avec qui nous collaborons et que nous n’avons pas de lien familier. Ce qui nous plonge dans l’univers de Levier Sanogo, ce jeune transitaire qui préfère ne pas avoir un sou sur lui que de ne pas se parfumer parce qu’il n’a pas d’argent. Lorsqu’il passe dans les rues de son quartier, l’odeur se propage dans l’air et tout le monde sait immédiatement qu’il est de passage. Raison pour laquelle, il a été surnommé « Monsieur pour goût ». « Je suis trop friand des parfums quelque soient leurs marques, il suffit qu’ils sentent bons. Et je suis prêt à tout pour avoir mon parfum, même avoir faim et dépenser mon argent dans le parfum (rire) »; a-t-il dit.

Les femmes autrement appelés les « Grobinês Muso » au Mali, adorent plus la bonne odeur. Elles n’hésitent pas à utiliser les parfums mélangés avec l’encens. Et la raison est connue.   Cette jeune femme nouvellement mariée  qui a voulu rester sous anonyme se confesse ainsi. « De prime abord, nous nous parfumons pour avoir une bonne odeur. Maintenant ce qui est de l’utilisation de l’encens mélangé au parfum, nous le faisons pour diverses raisons notamment avoir nos hommes à nous seules, le pousser à rester à la maison sans qu’il ne sort au dehors ( rire ) »; a-t-elle déclaré.

En revanche, il y a également des hommes aussi qui aiment se faire sentir bons dans l’unique but de se faire désirer par des femmes. Pour cela, ils sont  nombreux à être en collaboration avec certaines boutiques de parfums de hautes marques. Ainsi ils sont informés dès l’arrivée des nouveaux parfums de luxe. C’est le cas pour cet homme d’affaires Karim Simpara. « Se sentir bon, c’est aussi attiré l’attention des autres sur sa personne, autant se parfumer à hauteur de souhait »; a affirmé le richissime.

Pour des rites ou chercher à réaliser certains de ses besoins, certains parfums sont conseillés par les éclairés. Une raison de plus pour une catégorie de personnes de courir vers ces bonnes odeurs. « Si ce n’est pour me parfumer pour atteindre un objectif escompté, je ne parfume presque pas »; a  ajouté Marcel Keïta.

Cependant, se parfumer jusqu’à dépasser les limites, est interdit par certains textes sacrés.

Adama SANOGO

@Afribone