Partager

Donnée en mariage à son cousin, AC est encore jeune. A peine 17 ans, la jeune fille n’aurait sans doute pas imaginé sa nuit de noce comme telle…

Dans plusieurs cultures du Mali, la magnamaga est engagée pour s’occuper de la mariée et l’apprendre les secrets du mariage. Elle est une sorte de conseillère qui accompagne la nouvelle mariée pendant la chambre nuptiale. Une période qui peut durer jusqu’à une semaine selon les ethnies. Généralement, ce rôle est confié à des femmes âgées et sages. Ainsi donc, une nouvelle mariée ne peut que se réjouir de pouvoir bénéficier des services d’une magnamaga. Comme ce fut le cas de la belle AC.

«  A la veille de mon mariage, la magnamaga qui s’occupait de moi m’a fait savoir qu’elle ne pourra plus m’assister pour la chambre nuptiale à cause d’un empêchement. Néanmoins qu’elle se fera remplacer par une de ses filles. Au début, je n’y ai vu aucun problème. Car il n’est pas rare qu’une magnamaga se fasse remplacer par une de ses apprentis. » explique AC avant de continuer « mais à ma grande surprise, le soir de ma chambre nuptiale, c’est une femme plus jeune qui s’est présentée comme étant la nouvelle magnamaga. Elle devait avoir une vingtaine d’années. Comme moi, toutes mes tantes étaient surprises. Cependant, comme elles faisaient confiance à sa mère, ma magnamaga, elles ont accepté que cette jeune fille m’assiste. »

« La jeune fille m’a donc accompagné à la chambre nuptiale. Mieux encore, elle nous a fait savoir que ses services étaient à plein temps. Donc elle passera la nuit avec moi.

 Une fois que mes tantes étaient parties. Je ne l’ai plus vu. Je suis donc restée seule dans mon lit à attendre mon mari jusqu’au environ de 3h du matin. Comme il ne venait toujours pas, j’ai décidé de me rendre dans la chambre de la magnamaga. Et coup de théâtre ! Mon mari était avec elle ! Ils étaient en plein ébat sexuel. »

 C’est les cris de la belle AC qui ont alerté le voisinage pendant que ladite magnamaga prenait ses jambes à son cou.

« Ce n’est que plus tard que j’ai appris que cette jeune fille n’était pas la fille de ma magnamaga mais plutôt l’ex de mari. En fait, elle avait donné une forte somme à ma magnamaga pour faire ce coup. »

Soumba Diabaté

@Afribone