Partager

Les brèves: Quand Diango veut alourdir les charges de l’Etat

Le Premier ministre de la transition, Diango Cissoko et son équipe ne veulent pas partir les mains vides. Après les multiples transition-gates qu’il a commis depuis son arrivée à la Primature, voilà que lui et son équipe, avant de quitter, veulent s’assurer un lendemain meilleur en voulant augmenter de façon démesurée les charges de notre pauvre Etat.

Pour ce faire, ils sont en train de concocter 4 projets de loi pour augmenter et/ou créer des avantages pour le Premier ministre et les ministres en fonction. Et ce n’est pas tout : comme le Premier ministre Diango Cissoko et son équipe s‘apprêtent à plier bagages, les anciens Premier ministres et anciens ministres du Mali ne sont pas oubliés par les projets de lois. La question que tout le monde se pose est la suivante : pourquoi Diango Cissoko s’empresse t-il pour prendre une telle décision dont l’incidence est grande sur nos maigres finances publiques? De telle mesure devrait revenir à un Gouvernement légitime mis en place par le nouveau Président de la République élu. Mieux, depuis son arrivée à la Primature, quels impôts ou taxes a-t-il créés pour compenser ces nouvelles dépenses qu’il veut créer?

Date des législatives 2013 : IBK tape du poing sur la table

Le nouveau Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, n’est pas d’accord avec le Gouvernement de transition qui a fixé les dates des législatives au 27 octobre 2013 pour le premier tour et au 17 novembre 2013 pour le second tour. Pour IBK, l’organisation des législatives relève de sa compétence. Pour la simple raison qu’il vient d’être élu par le peuple malien et c’est à lui de s’atteler à cette tâche en accord avec la classe politique. Et selon nos sources, le futur locataire de Koulouba l’a fait savoir à l’équipe de la transition.

ATT félicite IBK : Qu’attend Alpha Oumar Konaré?

Dans une lettre qu’il a adressée au nouveau Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, l’ancien Président ATT, depuis son exil forcé à Dakar, a félicité IBK pour son élection à la présidence de la République. Alors qu’attend cet autre ancien Président Alpha Oumar Konaré pour faire le même geste ? Va-t-il continuer à se taire? Poursuivra-t-il sa querelle inutile et insensée avec IBK ? Il est vraiment temps qu’il montre davantage son patriotisme en s’intéressant, d’une manière ou d’une autre, de façon officielle ou secrète, à la vie de la nation et au développement de son pays. L’histoire retiendra qu’IBK a tout fait pour se réconcilier avec son ancien patron. En vain. Même sur le plan religieux, Alpha ne devrait pas repousser les tentatives de réconciliation entreprises par son ancien Premier ministre. Mais Alpha ayant la rancune tenace n’a pas pu pardonner. Il en répondra devant Dieu et les hommes. Maintenant, il revient à IBK de ne pas baisser les bras parce qu’il est Chef de l’Etat pour encore tenter un rapprochement avec Alpha. Ce qui est sûr, c’est qu’à l’impossible n’est tenu.

Binké Transport : le calvaire des passagers

Les passagers à destination de Gao ne décollèrent pas contre Binké Transport. En effet, en plus des pannes régulières sur la route, le convoyeur et autres responsables du car, qui ne donnent ni à manger, ni à boire aux passagers, n’ont aucune considération envers les clients. De plus, arrivés à Gao, les passagers font des jours, voire des semaines pour récupérer leurs maigres bagages. A tel point qu’une campagne est en cours à Bamako et à Gao pour dire aux uns et autres d’éviter de voyager à bord de Binké Transport, une société dirigée par Moctar Théra.

Diango Sissoko propose plus de 400 véhicules à la réforme : Ousmane Thiam veut se taper la Mercedes E classe N°6006

Le Gouvernement de transition, conduit par Diango Cissoko est en train de faire feu de tout bois pour piller et voler l’Etat du Mali. C’est dans ce cadre que l’administration Diango a lancé une réforme des biens de l’Etat, jamais égalée. Ce sont environs 425 véhicules qui sont en jeu. Le ministre des Domaines de l’Etat, David Sagara, un des grands prédateurs auprès de Diango Cissoko, n’a même pas épargné les ferrailles de la Direction régionale des Travaux publics de Gao. Pour revenir aux véhicules, c’est le cas d’Ousmane Thiam, Conseiller spécial de Diango Cissoko et non moins Président du Conseil d’administration de la SOTELMA, qui étonne. En effet, celui-ci a hérité de la Mercedes classe E châssis N°6006 précédemment affectée à l’ancien Conseiller spécial Sidi Sosso Diarra. Cette Mercedes a été achetée en 2012 et voilà qu’Ousmane Thiam veut se la réformer en 2013, avec, bien sûr, la complaisance du Premier ministre. A vrai dire, l’équipe de la transition est une équipe de prédateurs.

Il y a 6 mois, une autre réforme avait eu lieu en catimini avec le même Diango Cissoko et son ancien ministre des Finances Tièna Coulibaly.
Rappelons qu’en même temps que son Conseiller spécial, Ousmane Thiam, qui cumule deux fonctions, (Président du Conseil d’administration de la SOTELMA), Diango demeure PM et Médiateur de la République. Et qu’à partir du 4 septembre où on aura un nouveau PM, Diango retournera prendre sa chose, pardon, sa propriété privée.

Rassemblés par Chahana Takiou et Youssouf Diallo

Le 22 Septembre du 26 Août 2013