Partager

En moins de trois ans, le Projet de Soutien aux Initiatives Culturelles (PSIC) a financé une soixantaine de projets pour un volume de subventions d’environ 800 millions de FCFA. L’information a été donnée à la presse, le mardi 18 mars, par le Coordinateur du PSIC, Boubacar Hama Diaby. C’était dans la salle de conférence de la Maison de la Presse, en présence du Conseiller technique de la Commission de l’Union Européenne, Waaub Guy.

Le Projet de Soutien aux Initiatives Culturelles décentralisées (PSIC) est la composante du programme d’appui à la valorisation des initiatives artistiques (PAVIA). Ce projet, issu d’une collaboration entre le Mali et l’Union Européenne, a pour vocation d’appuyer les acteurs culturels privés afin de leur procurer les financements nécessaires à la réalisation de leurs initiatives.

Financé sur les ressources du 9è Fonds Européen pour le Développement (FED), le PSIC s’est fixé comme objectif de « contribuer au développement culturel pour favoriser l’enracinement du secteur dans une dynamique de développement économique et social, en s’appuyant sur la promotion de la richesse et de la diversité culturelle et artistique aux plans national et international« .

La musique, le théâtre, les arts plastiques, l’édition, le festival, l’artisanat d’art, la mode et le stylisme, la conservation du patrimoine, la danse, les spectacles, le cinéma, sont, entre autres, les domaines dans lesquels le PSIC finance les projets.

Lancé en juillet 2005 pour une durée de quatre ans (2005-2008), le Projet de Soutien aux Initiatives Culturelles tend vers sa fin. C’est, en principe, le 31 décembre 2008 qu’il arrivera à son terme. D’ici là, l’administration du PSIC a décidé de rencontrer la presse pour faire le bilan à mi-parcours. Cette rencontre s’est déroulée, le mardi 18 mars dernier, dans la salle de conférence de la Maison de la Presse, en présence du Conseiller Technique de la Commission de l’Union Européenne, Waaub Guy.

Aux dires du Coordinateur du PSIC, Boubacar Hama Diaby, « en moins de trois ans, le Projet a financé 59 initiatives pour un volume de subventions d’environ 800 millions de FCFA« . Cela, suite à quatre appels à propositions – des propositions de financement aux porteurs de projets -. Sur ces appels, 310 projets ont été déposés au niveau du PSIC sur lesquels 59 ont bénéficié du financement.

Pour le premier Appel, 5 projets ont été financés sur 46 pour un montant de 86 190 950 FCFA. Sur les 38 projets postulés pour le deuxième Appel, 13 ont bénéficié du financement d’un montant de 135 803 224 FCFA. Tandis que 20 projets ont été financés sur 79. Plus de 298 millions FCFA ont été distribués aux bénéficiaires. Le dernier Appel à propositions a identifié 21 projets susceptibles d’être financés, puisqu’il reste la dernière phase, c’est-à-dire la vérification des documents administratifs. Le montant de la subvention s’élève à 223 588 000 de nos francs.

Sur les 59 projets financés par le PSIC, les festivals se taillent la part du lion. En effet, 23 festivals ont été financés. Le renforcement des capacités vient en deuxième position avec douze sessions de formation.

Toutes les régions du Mali ont bénéficié, au moins, d’un financement de projet. C’est le District de Bamako qui a reçu le plus grand nombre de financement avec 31 projets sur 170. Le montant de la subvention de ces projets s’élève à 404 838 017 FCFA de FCFA, soit 54% de la subvention globale. Le Conseiller Technique de la Commission de l’Union européenne, Waaub Guy, estime que « l’investissement dans la culture est nécessaire parce que le Mali possède d’énormes potentialités dans ce secteur« .

C’est pourquoi, il n’a pas hésité de déclarer que la culture est loin d’être oubliée dans le cadre du 10è FED. Si le montant du 9è FED alloué à la culture s’élevait à 5 millions d’euros, soit près de 3 milliards de FCFA, celui du 10è FED sera le triple, c’est-à-dire 15 millions d’euros, soit près de 9 milliards de FCFA.

Alou B HAIDARA

21 Mars 2008.