Partager

La capitale des rails, Kayes, a désormais sa Direction Régionale de l’Industrie. Le bâtiment flambant neuf, situé dans la commune de Khouloum, vers l’aéroport international Dag-Dag, a été inauguré le lundi 10 juin 2013 par le ministre du Commerce et de l’Industrie.

Réalisée par le Groupe Entreprise Traoré (GET) sous la maîtrise d’ouvrage déléguée de l’AGETIER, pour un coût de cent huit millions cinq cent cinquante huit mille six cent quatre vingt dix huit (108 558 698) francs CFA, entièrement financés par le budget national, la Direction Régionale de l’Industrie de Kayes est composée de: 7 bureaux, d’une salle de conférences, de 3 toilettes et d’un logement pour le gardien. La création de cette Direction Régionale, qui intervient après celles de Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Bamako, entre autres, témoignent de la volonté du Gouvernement, à travers le Ministère du Commerce et de l’Industrie, de promouvoir le développement industriel sur toute l’étendue du territoire national.

Elle s’inscrit également dans le cadre de la politique de décentralisation et de déconcentration des structures de l’Etat, qui vise à créer des services de proximité pour les usagers et à renforcer leurs capacités.
Pour le ministre du Commerce et de l’Industrie, Abdel Karim Konaté, la création et l’inauguration de la Direction Régionale de l’Industrie de Kayes s’inscrit dans l’optique de la restructuration de la DNI.

Cette restructuration, faut-il le signaler, vise à accélérer la mise en œuvre de la politique de développement industriel adoptée par le gouvernement en mars 2010. Pour le ministre Abdel Karim Konaté, la finalité recherchée par cette politique est l’atteinte des objectifs de croissance économique, à travers notamment l’amélioration de l’environnement et de la compétitivité des entreprises industrielles et la création de nouvelles unités.

Au cours de cette inauguration, Abdel Karim Konaté a souligné, devant les responsables administratifs de la région, le paradoxe relevé dans le rapport du Recensement industriel 2010. Ce rapport classe la région de Kayes au 6ème rang avec seulement treize (13) unités industrielles, alors que la région dispose d’immenses potentialités, notamment dans les domaines miniers et agro-sylvo-pastoral. Il a invité les responsables de la Direction Régionale de l’Industrie à corriger ce paradoxe, en relation avec les autorités et l’ensemble des opérateurs économiques de la région.

Yaya Samaké,

envoyé spécial à Kayes

13 Juin 2013