Partager

Les membres de l’association « Sofas de la république » étaient face à la presse, le mardi 20 août 2013 au Carrefour des jeunes, pour dénoncer la nomination du capitaine Amadou Aya Sanogo par le président de la république, au grade de général de corps d’armée. Idem pour le colonel Moussa Sinko Coulibaly. Au cours de cette conférence, Ils ont aussi affirmé leurs regrets de voire que les Colonels Gamou et Nema Sagara n’ont pas été nommés généraux. Mais, ils se réjouissent qu’à même de la nomination du colonel major Didier Dakouo au grade de général.

« Depuis les rumeurs jusqu’à l’officialisation de cette nomination par la publication du décret d’avancement du capitaine Sanogo au grade de général de corps d’armée quatre étoile, en tant que gardien de la République, on a cherché à comprendre pourquoi ? », C’est en ces termes que le porte parole des sofas de la République, Mohamed Bathily a commencé son allocution.

Avant de signaler que dans la disposition particulière applicable aux officiers généraux, l’article 45 indique « les nominations et promotions peuvent être prononcées à titre exceptionnel pour récompenser les actes d’éclats et services exceptionnels sans considération de la durée minimum de service fixé pour l’accès au grade supérieur ».

Et de poursuivre que l’article 77 de la même disposition stipule que « nul ne peut être général s’il n’a suivi et terminé un cycle d’enseignement militaire supérieur ou scientifique et technique ». Selon le conférencier, l’avancement de Sanogo par Dioncounda ne repose sur aucun fondement juridique. Pour Mohamed Bathily, cette nomination du capitaine Amadou Haya Sanogo n’est qu’une violation de la loi et de la constitution malienne. « Nous ne pouvons pas rester muet la dessus.

Les citoyens ont le droit d’attaquer le décret présidentiel auprès de la section administrative de la cour suprême pour son annulation. Notre vie n’est pas assurer à travers cette nomination qui risque de démoraliser et de diviser l’armée. Nous respectons le capitaine Sanogo parce qu’il mérite son grade de capitaine, mais pour être général, il n’a pas les capacités. Nous lançons un appel à Dioncounda de revenir sur sa décision », a dit Bathily.

Les Sofa de la république, composés de rappeurs et de juristes ont apprécié l’organisation brillante de l’élection présidentielle de la part de Moussa Sinko Coulibaly, avant d’ajouter qu’il ne mérite pas d’être général car l’acte qu’il a posé est un acte civil. « Il y a d’autres manières de le récompenser en lui décernant des médailles par exemple », ont-ils dit. Les Sofas ont affirmé leurs regrets de voire que le Colonel Gamou et Nema Sagara n’ont pas été nommés généraux.

Mais ils se réjouissent qu’à même de la nomination du colonel major Didier Dakouo au grade de général. En réponse aux questions des journalistes, le conférencier a souligné que la réconciliation ne se fait pas sur l’injustice. « Nous ne sommes contre personne. Dans les jours à venir nous allons mener des actions de sensibilisation », a conclu Mohamed Bathily.

Aguibou Sogodogo

22 Août 2013