Partager

L’Association pour la Promotion des Idéaux des Pères des Indépendances Africaines (API PIA) a initié un grand forum international de deux jours qui a ouvert ses portes le lundi 01 Août 2016 à l’hôtel Olympe entre les descendants, les compagnons et tous ceux qui sont attachés aux idéaux des pères des indépendances africaines. Objectif : pousser les nouveaux dirigeants et la nouvelle génération à s’inspirer de leurs idéaux pour sortir le continent du gouffre et de la léthargie dans laquelle elle est plongée. Le Forum était présidé par l’ancien président intérimaire de la République du Mali le professeur Dioncounda Traoré, en présence des membres de l’association ainsi que plusieurs combattants de la cause des pères des indépendances.
Selon la secrétaire général de l’Association pour la Promotion des Idéaux des Peres des Indépendances Africaines (API PIA) Maimouna Diakité, plus de 50 ans après notre accession à l’indépendance, les idéaux pour lesquels se battaient les pères fondateurs de l’OUA et les solutions qu’ils préconisaient sont toujours d’actualité au regard de la nature et de l’ampleur des défis auxquels sont confrontés nos pays. Elle ajoutera que c’est pour cela que le mouvement a été crée, un mouvement à l’échelle nationale, sous régionale et africaine afin de faire connaitre, diffuser et partager ces idéaux avec la génération actuelle tout en faisant un repère et une référence. Maimouna Diakité a affirmé que pendant les deux jours, des conférences débats sur la vie et des films retraçant les grandes actions des pères fondateurs seront diffusés à l’intention des participants. Quant à l’ancien président intérimaire de la République du Mali et parrain de l’événement le professeur Dioncounda Traoré a salué l’initiative des membres de l’Association pour la promotion des idéaux des pères des indépendances qui contribuent à la restitution de l’histoire du continent tout en illuminant la lanterne des jeunes sur les louables actions des pères des indépendances Africaines. L’ancien président intérimaire a rappelé le tableau sombre qui caractérise l’Afrique notamment les famines, les conflits incessantes, des maux qui enfoncent l’Afrique dans la précarité et que l’initiative des initiateurs peut donner un souffle nouveau. Il a soutenu que l’unité africaine est une condition sine qua non pour le développement de l’Afrique. Signalons que les participants sont venus du Benin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée Conakry, du Maroc et du Niger dont les enfants du premier président du Niger Hamani Diori, du Togo.

Moussa Samba Diallo
Du 2 Août 2016