Partager

Les travaux de la 2e session de la Commission nationale d’établissement des listes d’aptitudes (Cnela) ont démarré jeudi au rectorat de l’Université de Bamako sous la présidence du ministre des Enseignements secondaire, supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Amadou Touré.

La Cnela qui est une des recommandations des syndicats d’enseignants, est la voie nationale de promotion des enseignants chercheurs instituée par les autorités universitaires parallèlement à la voie du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (Cames).

La promotion nationale des enseignants du supérieur permet, selon le recteur de l’Université, Mme Siby Ginette Belgarde, d’identifier les enseignants qui, dit-elle, malgré des contraintes sociales, ont accepté de se consacrer à leurs travaux de recherche et d’encadrement en plus de leurs tâches pédagogiques. « Il s’agit aussi de récompenser l’effort de productivité de nos jeunes enseignants », a précisé Mme le recteur.

Durant 3 jours, les comités spécialisés vont examiner 34 dossiers de candidature toutes spécialités confondues.

Le ministre Amadou Touré s’est félicité du démarrage des travaux de la Cnela qui permettront, d’après lui, de mettre à la disposition de l’Université les enseignants de qualité. Toutes choses qui constituent un des soucis majeurs des autorités qui viennent d’initier le programme de la formation des formateurs.

Amadou Waïgalo

05 décembre 2008