Partager

La ville de Douentza, dans la région de Mopti, accueillera bientôt un marché moderne à bétail. La première pierre de l’infrastructure a été posée, le dimanche 17 février, par la ministre de L’Elevage et de la pêche, Mme Diallo Madeleine Ba, au cours d’une cérémonie qui a mobilisé les autorités politiques et administratives de la localité, les représentants de l’Autorité de développement intégré de la région de Liptako-Gourma et les éleveurs représentés par leur coopérative.

La pose de la première pierre du marché à bétail moderne de Douentza avait une double signification. D’une part, elle donnait le départ de la modernisation de ce sous-secteur mais aussi matérialisait le lancement officiel des activités du Projet de développement de l’élevage dans la région de Liptako-Gourma.

Ce projet sous-régional, est conforme avec la politique nationale de développement de l’élevage voire du Programme de développement économique et social (PDES) du président ATT dont l’objectif est d’assurer le développement de ce sous-secteur dans une perspective de croissance économique durable et de réduction de la pauvreté. L’atteinte de cet objectif passe, entre autres, par l’amélioration des productions animales et la construction d’infrastructures adéquates de production et de commercialisation.

Les autorités et les populations locales ont alors réservé un accueil digne à la délégation ministérielle qui a commencé le séjour par la visite de l’actuel marché à bétail avant de se rendre sur le site qui accueillera le nouveau marché.

Située en plein coeur du Gourma avec de vastes étendues de pâturage et d’abondantes terres salées, la région de Douentza, malgré ses potentialités en élevage ne dispose pas des équipements adéquats pour la commercialisation du bétail. L’élevage, dans cette partie de notre pays, joue un rôle prépondérant dans le développement économique, social et culturel et est pourvoyeur d’emplois. Il constitue, en outre, la principale source de subsistance pour plus de 30% de la population.

C’est pourquoi, aux dires de Mme la ministre, le choix de Douentza pour accueillir ce marché n’est pas fortuit car la localité, à cheval sur les grandes plaines du Gourma et du Seno, est la zone de prédilection et de convergence des pasteurs du delta en période de crue et de ceux du Gourma en saison sèche. Cette convergence permamente alimente un flux important pour la commercialisation du bétail, faisant de Douentza, un marché terminal pour le Gourma Sud.

La construction de ce nouveau marché sera alors la bienvenue pour les éleveurs. L’infrastructure sera constituée d’un parc d’exposition bâti sur une superficie d’un hectare, d’un parc d’attente avec une rampe d’embarquement, de deux hangars comme abris de 15 m sur 5 chacun.

Le complexe comprendra également un magasin, un bureau pour le gérant et un système d’adduction d’eau. Le tout coûtera 126 608 250 F CFA financés par le Budget spécial d’investissement (68%) et la Banque islamique de développement (32%). Les travaux seront exécutés dans un délai de six mois.

Le président de la coopérative des éleveurs de Douentza, Amadou Nialibouly, a remercié le gouvernement et ses partenaires pour la réalisation du futur complexe qui va sensiblement améliorer les conditions dans lesquelles est commercialisé le bétail dans la zone. Il a, par la suite, souhaité la construction d’une aire d’abattage moderne et d’un nouveau parc de vaccination.

Youssouf CAMARA

22 Février 2008.