Partager

Pour avoir contribué à faire la promotion de la culture malienne à travers le monde, le Pr. Rogier Bedaux a été élevé au grade d’officier de l’ordre national du Mali.

Le néerlandais Rogier Bedaux est désormais officier de l’ordre national du Mali. Le jeudi 12 février 2009, Mohamed El Moctar, ministre de la Culture lui a accroché la médaille sur la poitrine, en présence de l’ambassadrice des Pays-Bas au Mali. Le Professeur Rogier Bedaux est né le 7 juillet 1943 à Tilburg aux Pays-Bas. Titulaire d’une maîtrise de Préhistoire, obtenue en 1970 et d’une thèse d’Etat de la faculté des lettres de l’Université d’Utrecht en 1980, Rogier Bedaux a travaillé comme chercheur et maître assistant à l’université d’Etat d’Utrecht.

De 1989 à 2005, date à laquelle, il a fait valoir ses droits à la retraite, il a été conservateur au Musée d’Ethnologie de Leiden et professeur de culture matérielle d’Afrique à la faculté des sciences humaines et archéologique de l’Université de Leiden. Rogier Bedaux est un universitaire de renommée mondiale qui a au moins une cinquantaine de publications, presque toutes consacrées à notre pays. Parallèlement à ses écrits sur notre pays, le néerlandais est aussi auteur de plusieurs expositions sur le Mali aux Pays-Bas.

La dernière concernant les Dogons a eu lieu en 2005. «Ces publications et expositions, résultats de nombreuses recherches menées au Mali dans les falaises du pays Dogon, dans le Delta intérieur du Niger, notamment à Dia et Djenné, ont contribué à une meilleure connaissance de l’histoire et la culture malienne aussi bien au Mali qu’aux Pays-Bas et à travers le monde», a indiqué le ministre de la culture. Avant de déclarer que Rogier Bedaux n’est pas seulement un scientifique. Selon lui, il est l’artisan d’une coopération culturelle fructueuse exceptionnelle entre le Mali et les Pays-Bas.

Le ministre de la Culture a rappelé que notre pays lui doit un certain nombre de projet. Ce sont : le projet de la réhabilitation et de conservation de l’Architecture de Djenné, le projet de Sensibilisation dans le Delta intérieur du Niger, le projet de fouilles archéologiques internationales à Dia, le projet de documentation de la culture matérielle Dogon et le projet pilote d’inventaire informatisé du patrimoine au Mali. «Ces projets ont eu un impact considérable sur la politique culturelle de notre pays», a-t-il déclaré.

Avant de préciser que le projet de réhabilitation et de conservation de l’architecture de Djenné par exemple a permis de restaurer plus d’une centaine de maisons et expérimenté des techniques d’assainissement de la ville. «Dr. Rogier Bedaux, c’est pour tout ce que vous avez fait pour le peuple malien que le Président Amadou Toumani Touré a décidé de faire de vous officier de l’ordre national du Mali», a-t-il conclu, avant d’apposer la médaille sur la poitrine de l’heureux récipiendaire.

Pour sa part, Dr. Rogier Bedaux a rappelé que le Mali est extrêmement riche en patrimoine culturel. Il a indiqué qu’il a eu le plaisir, pendant 35 ans, de contribuer, bien que modestement, à sa préservation. Avant de déclarer qu’il est une importance vitale que ce patrimoine subsiste, pour qu’il puisse inspirer les générations futures. «Le Mali est l’un des rares pays en Afrique qui s’en occupe sérieusement», a-t-il déclaré.

Assane Koné

13 Février 2009