Partager

En réaction aux propos du camp Bittar, le Groupement des commerçants du Mali a organisé le jeudi dernier au CICB une assemblée générale d’information à l’intention de ses membres. Elle était animée par son président Soya Bathily.

Pour le président du Groupement des commerçants maliens, l’objectif visé par cette assemblée était de donner la bonne information sur l’éventualité d’une prolongation du mandat du bureau de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM). Sur ce point, il a été catégorique : «Le mandat du bureau actuel est fini depuis 2010». Et, il n’est question qu’on se transporte à Ouaga pour régler cette affaire, a fait savoir Soya Bathily. Selon lui, elle n’est pas une institution comme tente de le faire croire l’autre camp et sa solution est entre les mains du ministre du Commerce, des Mines et de l’Industrie.

Ce dernier, aux dires des animateurs de l’Assemblée générale, a entrepris déjà des démarches pour la mise en place d’un bureau provisoire d’ici la fin de ce mois.

Ils ont aussi expliqué que depuis la fin du mandat du bureau sortant en 2010, ils ont saisi qui de droit pour le renouvellement du bureau de Bittar. Mais, en vain, disent- ils. Car, le pouvoir n’entendait pas de cette oreille.
Pour sa part, Ousmane Guittèye, a déclaré que depuis 2006, le bureau manquait de vision, et de sérieux qui porté un coup dur au monde des affaires.

Y.S

L’Inter de Bamako du 23 Juillet 2012