Partager

Notre pays vient d’être honoré à travers Aly Coulibaly qui a remporté le prix d’excellence initié par le Centre international pour le développement des engrais (IFDC).

La remise de ce prix a eu lieu le jeudi 22 décembre 2016, au siège de l’IFDC-Mali, Sis à Badalabougou. C’était en présence du Directeur du bureau de l’IFDC de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, Rob Groot et du Représentant de l’IFDC-Mali, Amadou B. Ouadidjè

Aly Coulibaly est un ingénieur d’agriculture, le Coordinateur national du projet USAID FDP MD depuis avril 2014. Sa compétence, son courage, sa bravoure, sa détermination et sa volonté dans le travail viennent ainsi d’être reconnues par les responsables dudit projet. C’est qui lui a permis de briguer ce prix conjointement avec un nigérian, sur les 234 travailleurs que compte le bureau IFDC de l’Afrique du Nord et de l’Ouest.

Il ressort des différents témoignages que Aly Coulibaly est un innovateur et un bon leader de groupe.

La remise du prix était suivie d’un point de presse animé par le Coordinateur du projet « Placement profond de l’urée (PPU) et la Micro dose (MD), un des quatre projets du l’IFDC.

Le Projet FDP MD est une initiative de l’USAID pour la diffusion à grande échelle de deux technologies agricoles innovantes : «le Placement profond des engrais (PPE) sur le riz et sur les légumes et la Micro dose (MD) sur le mil et le Sorgho a-t-il expliqué. Il a pour but de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et les revenus des petites exploitations agricoles et des agro-entrepreneurs ruraux au Mali.
D’une durée de 60 mois (avril 2014-mars 2019), le projet intervient à Mopti, Ségou, Sikasso et Tombouctou a précisé le Coordinateur de FDP MD. Il a pour activités, entre autres, la démonstration des technologies PPE et MD ; la diffusion à large échelle des technologies PPE et MD ; la mise en relation des organisations paysannes avec les investisseurs ; la mise en relation des investisseurs/briqueteuses et PTE avec les radios locales, informations, sensibilisation à travers la télévision et le renforcement de capacités des parties prenantes.

Quant à ses stratégies, elles consistent à faire, entre autres, l’intermédiation entre organisations et institutions de financement, entreprises machines à briquettes, autres projets et PTF ; la mobilisation de ressources financières du secteur privé pour le financement des équipements PPE et la facilitation du partenariat public-privé, a fait remarquer Aly Coulibaly.

L’IFDC l’IFDC collabore avec 1167 organisations paysannes par le biais de 14 Partenaires techniques d’exécution (PTE) dont 4 structures étatiques : CRRA de Sikasso, DRA de Sikasso, de Mopti et de Tombouctou ; 6 opérateurs privés : Planète distribution, PEENAL et Wanfagou à Mopti, GEFAD, PADS et GDB Agri à Sikasso ; 2 ONG : CRADR à Sikasso, ARIB à Tombouctou, 2 faitières : Réseau d’organisation paysanne dénommé Faranfasi So à Niono et Plateforme nationale des producteurs de riz du mil à Mopti et 25 radios locales, a expliqué Aly Coulibaly.

S’agissant des résultats de 2016-2017, le Placement profond des engrais (PPE) a réalisé un total de 19.429 ha de riz emblavés sous PPE contre une cible de 18.520 ha, soit un taux de réalisation de 105% s’est félicité le Coordinateur du FDP MD.
Concernant la Micro dose (MD), il a été réalisé un total de 47.998 ha de mil/sorgho emblavés sous MD contre une cible de 38.650 ha, soit un taux de réalisation de 173% a-t-il ajouté.

Pour la promotion du secteur privé, il y’ a eu l’appui à l’émergence de 15 entreprises de production de briquettes, dont 07 en 2016, la livraison à partir d’un stock de 2.100 applicateurs acquis en 2016, des quantités commandées par le secteur privé opérant dans les régions de Sikasso, Ségou, Mopti et Tombouctou et l’encouragement des initiatives locales (fabrication de semoirs pour l’application de la micro dose, caravane de granulation) a précisé M. Aly Coulibaly.

Dans le cadre du renforcement des capacités, 49.014 producteurs, agents de l’Etat, secteur privé et société civile ont été formés sur les fondamentaux du PPE contre une cible de 48.459 personnes. A cela s’ajoute la formation de 54.270 producteurs, agents de l’Etat, secteur privé et société civile sur les fondamentaux de la MD contre une cible de 51.551 personnes. 36 opérateurs machines ont également été formés sur la sécurité individuelle pendant la production granules, à en croire le Coordinateur du FDP MD

Adama BAMBA

05 Janvier 2017