Partager

gif-pacum.gifLe projet d’Appui aux communes Urbaines du Mali (PACUM) est une initiative du gouvernement malien soutenue par la Banque Mondiale et la coopération Suisse. L’objectif est d’apporter un appui significatif au renforcement des performances institutionnelles des communes urbaines ciblées (Bla est la seule commune rurale ciblée jusque-là). Il contribue également à l’amélioration des services d’infrastructures dans les villes concernées.

De ce fait, le projet se donne quatre axes d’intervention à savoir : les dotations de performance et de renforcement des capacités pour les villes secondaires, les dotations pour les infrastructures prioritaires et renforcement des capacités pour Bamako, le renforcement des capacités institutionnelles et la gestion, suivi et évaluation du projet. En d’autres termes, les réalisations concernent la construction d’écoles (salles de classe et latrines), de CSCOM (Centre de Santé Communautaire), de marchés, de caniveaux, d’adduction d’eau, de routes, d’éclairage public, parmi tant d’autres.

Kayes connaîtrait-t-elle quelques soucis ?

Les communes urbaines de Kayes et de Kita sont les seules concernées par les projets PACUM, dans la 1ère région administrative du Mali. Et dont les chantiers sont plus ou moins appréciés par les populations. L’état d’exécution à Kita est satisfaisant. Car clôturé en date. La population de Kita se dit satisfaite des réalisations. En revanche, Kayes connaît quelques couacs. Plus d’1 milliard y ont été investis.

Considérant que le projet à Kayes peine à être bouclé, une partie de la somme a donc été investie à Kita. Ce qui constitue aujourd’hui : Le PACUM KITA 2019, qui n’était pas prévu initialement ! Mais la Région de Kayes malgré les problèmes (d’ordre administratifs, techniques…) rencontrés, compte respecter le délai d’exécution des projets Projet d’appui aux communes urbaines du Mali, d’ici Décembre 2018. Espérons.

Kita : la ville pilote, la ville exemplaire

Aujourd’hui la ville de Kita est un exemple parfait de la réussite du PACUM. La ville ne faisait pas partie des villes ciblées pour l’année 2019. Mais grâce aux exploits réalisés, la direction du projet PACUM rajoute plus de 200 millions pour appuyer le développement dans la ville, extraits des investissements pour le « PACUM Kayes 2018 ». Nonobstant que les nouvelles salles de classe dans la ville ont reçu des effectifs presque inattendus. Dans certaines nouvelles salles plus de 90 élèves restent dans une seule et même classe. Imaginez la précarité d’antan subie par la population. Aujourd’hui malgré ces nouvelles salles, l’effectif dans les salles restent pléthorique. En 2019, des salles de classe sont donc prévues pour diminuer ces effectives et répondre convenablement aux objectifs fixés par le projet PACUM. Mais aussi pour féliciter le travail abattu par les maîtres d’ouvrage de Kita quant au respect des délais et des objectifs fixés par le projet.

Plus de 44 milliards ont été investi dans le Projet d’appui aux communes urbaines du Mali qui contribuera au développement du pays, en appuyant le renforcement des performances institutionnelles des communes urbaines et exceptionnellement une commune rurale (Bla) ciblées.

Aissata Keîta
Bamako 29 Octobre 2018
©AFRIBONE