Partager


Dans le cadre de l’amélioration de ses stratégies d’actions au sein de l’Hémicycle, le groupe parlementaire de l’URD et la Direction Nationale dudit parti ont tenu un atelier d’échanges et de formation le mardi 8 juillet dernier à l’hôtel Laïco. Ces assises étaient placées sous le signe “Mini-retraite stratégique entre la Direction Nationale du parti et le groupe parlementaire”.

L’ouverture des activités était présidée par le 3ème vice-président du parti, Me Abdoul Wahab Berthé, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat, en présence des cadres du parti et des honorables députés avec l’appui technique du “National Democratic Institute”.

Liens démocratique-parlement et partis

Selon le Directeur du NDI-Mali, Pr. Raphaël Ouattara, la santé d’une démocratie se mesure aussi par la santé de son parlement, et la santé de celui-ci est révélée par celle des partis politiques, pilliers de toute démocratie. Ces liens entre démocratie, parlement et partis politiques peuvent être renforcés de différentes manières.

Selon le Pr. Ouattara, le NDI au Mali a choisi comme porte d’entrée, les partis politiques. Après avoir sensibilisé ces derniers sur l’importance d’une bonne organisation interne fondée sur les principes démocratiques, le programme précédemment a encouragé les partis, en l’occurrence l’URD à répondre aux principales préoccupations du moment des populations.

Selon lui, ces assises visaient à permettre au parti de faire le point de ces préoccupations majeures et de voir en fonction du projet de société du parti, lesquelles de ces préoccupations sont opportunes à considérer, approfondir en vue d’en faire des propositions de loi.


Des échanges d’expériences

Ces assises de 8 heures d’horloge, ont été l’occasion pour le groupe parlementaire de l’URD sur houlette de M. Charles Djerkpo, professeur de droit public, ancien député du parlement béninois et actuel Directeur de NDI de Côte d’Ivoire d’échanger les expériences sur le plan stratégique comme condition de bonne performance d’un groupe parlementaire, les stratégies actuelles de communication entre le GP URD et l’adoption d’une stratégie formelle de communication entre le groupe parlementaire et la Direction nationale du parti.

A travers ces assises, il a été exposé la notion d’un plan stratégique comme condition inhérente à la bonne performance d’un groupe parlementaire, sa démarche méthodologique, l’identification de la problématique d’un plan stratégique, la collecte des aspirations des populations, l’utilisation de ces aspirations et leur illustration.

Le principal animateur de la rencontre M. Charles Djerkpo a défini le plan stratégique comme le résultat d’une étude systématique d’une situation pour mieux appréhender. C’est aussi une projection dans le temps et dans l’espace d’actions multisectorielles.

Abondant dans le cadre de la démarche méthodologique d’un élu de la nation afin de collecter les aspirations de la population, le modérateur n’a pas manqué de soulever quelques méthodes permettant de surmonter les obstacles et d’évaluer les forces et les faiblesses des députés.

Tous ces paramètres sont relatifs à la consolidation du parti, la concrétisation de ses actions à l’égard des électeurs dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations et enfin la consolidation de la jeune démocratie malienne.


Ousmane BERTHE (Stagiaire)

09 Juillet 2008