Partager

Le mouvement trait d’union invite la population à mieux s’imprégner du texte de la nouvelle constitution avant de se prononcer, une déclaration faite par sa présidente, Oumou Sall Seck, au cours d’une conférence débat animée le jeudi 22 juin 2017 à la maison de la presse.

Le mouvement Trait d’Union à travers cette conférence –débat cherche à sensibiliser la population pour plus d’accalmie et de discernement sur la question de la révision constitutionnelle. Les conférenciers Mr Abdoulaye Niang et Mme Oumou Sall Seck le maire de Goundam et coordinatrice du mouvement trait d’union, disent travailler pour la cohésion sociale. Quand on sait que ce projet de révision constitutionnelle a provoqué beaucoup de grogne ces derniers jours dont le pire a été évité de justesse par le report du référendum initialement annoncé pour le 9juillet. Un report que la coordinatrice de l’Union a fortement félicité.

Cette rencontre était également le lieu pour les conférenciers de revenir sur les points saignants de discordes entre les partisans du OUI ou Non de la nouvelle constitution soumis au référendum ; D’autres points soulignés par cette conférence, ont l’insuffisance de communication autour du projet de révision, la barrière de langues pour la grande population de pouvoir s’imprégner du contenu du projet.

Pour Abdoulaye Niang, soutenu par son conférencier, Ben Chérif Diabaté, de RECOTRADE, il est essentiel d’intensifier la communication autour des textes et d’utiliser les langues nationales pour informer et sensibiliser les populations afin qu’elles puissent choisir librement. Précisant la neutralité de leur démarche, Madame Oumou Sall Seck a lancé un appel à l’unité et la paix.

Jerôme Drabo

23 Juin 2017

© Afribone Mali