Partager

Attention, Alpha Condé devient fou ! En Guinée, la mobilisation contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé, ne faiblit pas. En effet, après une semaine agitée de manifestations qui ont laissé une dizaine de morts sur le carreau, l’opposition guinéenne a décidé de maintenir la pression sur le chef de l’Etat qu’elle soupçonne de manœuvrer à prolonger son bail au palais Sékoutoureya. En effet, frappé d’inéligibilité au terme de son second mandat qui échoit en octobre 2020, Alpha Condé s’est engagé dans une folle course à l’organisation d’un référendum constitutionnel dont l’opposition conteste, du reste, l’opportunité. Car, pour cette dernière, le seul but d’une telle opération ne vise qu’à contourner la disposition constitutionnelle qui empêche le chef de l’Etat d’être candidat à sa propre succession. Donc, une mesure censée lui ouvrir la voie d’un troisième mandat que lui refuse son peuple mobilisé dans la rue, à l’appel de l’opposition.On se demande si le poids de son âge et son obnubilation du troisième mandat ne lui jouent pas des tours.Mais, alors que l’on croyait que le sang versé des Guinéens à l’occasion des journées de protestation de la semaine dernière, serait un signal suffisamment fort pour amener le président Condé à jouer balle à terre« Le Pays »