Partager

La Banque de développement du Mali (BDM-SA) joue sa partition dans la mise en œuvre du Projet d’appui aux commerçants détaillants (PACD). Cette banque a, au cours d’une cérémonie, le mercredi après-midi à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), remis un chèque symbolique de 116 950 500 F CFA dans le cadre du Projet.

Le chèque géant remis au président de la Coordination des commerçants détaillants, Hama Abba Cissé en présence du chef de cabinet du ministre de l’Industrie et du Commerce, du président de la CCIM et de celui de l’Ordre des comptables agréés et experts-comptables agréés, entre dans le cadre du financement des activités des commerçants détaillants de cinq localités (Kayes, Koulikoro, Ségou, Niono et Bamako).

Le PDG de la BDM-SA, Abdoulaye Daffé, a mis l’accent sur le rôle citoyen de sa banque. Il a indiqué que sur 200 demandes, 194 ont été retenues.

Cette opération témoignage, selon lui, que son établissement n’est pas au seul service des industriels ou des grandes villes, mais aussi du commerce au détail et du pays profond.

Le chef de cabinet du ministre de l’Industrie et du Commerce, Amadou Daouda Diallo, a invité les associations de commerçants détaillants et le conseil d’administration des centres de gestion agréés (CGA) à tout mettre en œuvre pour la réussite de l’opération à travers un encadrement conséquent des bénéficiaires. « Nous n’avons pas le droit d’échouer », a-t-il affirmé.

Le président de la CCIM a, de son côté, exhorté les heureux bénéficiaires à être de bons payeurs pour ouvrir la chance à d’autres. « Ces financements constituent des tracteurs pour nous commerçants, à l’image des tracteurs offerts par le chef de l’Etat aux paysans », a déclaré Jeamille Bittar dans son adresse en langue nationale bamanan.

La contribution de la BDM-SA s’ajoute à celle déjà faite par d’autres institutions bancaires de la place.

Le ministère de Choguel Kokala Maïga espère, si l’on en croit son chef de cabinet, va boucler les 500 millions de F CFA de financements attendus au regard de la convention qui lie les parties.

Abdrahamane Dicko

08 septembre 2006.