Partager

Le Projet d’Accroissement de la Productivité Agricole au Mali (PAPAM) prendra fin au mois de juillet prochain. Pour informer l’opinion nationale et internationale sur ses réalisations, les responsables du Projet étaient face aux hommes de médias le vendredi dernier dans la salle de conférence de la Direction des Finances et du Matériel du Ministère de l’Agriculture.

Les principaux conférenciers étaient M. Moussa Camara, coordinateur du Projet, Philipe Remi, représentant du FIDA et M. Mamadou Nadio, représentant du Ministère de l’Agriculture.

En effet, l’objectif du Projet d’Accroissement de la Productivité Agricole au Mali est d’accroitre la productivité des petits producteurs en agrobusiness dans les systèmes et zones de production cibles du Projets. Les zones d’intervention comprennent cinq régions administratives à savoir Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou Mopti et le District de Bamako.

Selon M. Yacouba Diarra, responsable suivi-évaluation du PAPAM, sur financement de la Banque Mondiale, le Projet a réalisé de grande irrigation notamment 220 ha aménagés et exploités en zone Office du Niger, et 500 ha sont en préparation dans la même zone.

Les principaux résultats obtenus dans le domaine des activités financées par le FIDA sont entre autres, l’aménagement de 2805 ha, soit un taux de réalisation de 112% et 1584,85 ha mis en valeur, soit un taux de 56%. Les bénéficiaires sont au nombre 2628 personnes dont 2181 femmes, a-t-il fait savoir. Avant d’ajouter qu’avec un prêt du FIDA, le Projet a procédé à la mise en valeur de 107,49 ha au bénéfice de 6375 personnes dont 6248 femmes, 10 pompes solaires et 94 exhaures manuels de l’eau.

Dans le domaine de l’adaptation de la Petite Agriculture au Changement Climatique (ASAP), 543 bio-digesteurs ont été réalisés dans 30 communes pour préserver l’environnement avec 56 pompes solaires.

A en croire le chef du Projet M. Moussa Camara, le taux de décaissement global du PAPAM est de 73% en 2017 contre 47,51% en 2016. Pour le FIDA, le taux est de 75% en 2017.

« C’est notre 10ème et dernière mission puisque le Projet prendra fin au mois de juillet prochain. Les acquis à consolider et capitaliser sont entre autres les bas-fonds aménagés et les bio-digesteurs », a expliqué le Coordinateur du PAPAM.

Adama DAO

Le Tjikan du 23 Janvier 2018