Partager

Programme triennal jeunesse et citoyennete 2017-2020 : 35 Cap participeront à la compétition du GCDH

Après d’énormes succès enregistrés lors de l’édition précédente, le Groupe citoyenneté et droits humains (GDCH) a lancé hier jeudi, la deuxième édition de son programme triennal jeunesse et citoyenneté 2017-2020. Cette compétition interscolaire qui durera sept mois, concernera en plus du district de Bamako, les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso ; Ségou et Mopti. Cette année, c’est 35 Cap qui participeront à la compétition.

Le lancement officiel des travaux du programme triennal jeunesse et citoyenneté 2017-2020a eu lieu à la Cité des enfants. Cette édition réunira 7 académies pour 350 écoles partenaires, environs 1 600 000 élèves et 200 000 jeunes des 11 communes partenaires. L’objectif de l’initiative est de promouvoir la paix et la construction citoyenne en permettant aux enfants de 6 à 14 ans de développer des attitudes et des comportements respectueux des principes du vivre ensemble, de la culture de paix et du civisme. Selon le président du Groupe citoyenneté et droits humains, Moussa Léo Thienta, ce programme est basé sur l’implication des communautés bénéficiaires dans l’analyse, la priorisation, la mise en œuvre et la prise de décision en ce qui concerne les activités. Pour lui, il contribue au changement des perceptions et attitudes de la jeunesse en les incitants à prendre conscience de ce qu’ils font et à réfléchir à partir de leur vécu.

Les activités prévues pour cette deuxième édition du programme triennal du Groupe citoyenneté et droits humains sont entre autres : l’organisation de tribunes citoyennes d’expressions jeunes et les nuits culturelles dans les 11 Communes ; la sensibilisation sur l’éducation sexuelle ; la formation des jeunes sur la prévention et la gestion pacifique des conflits.

Le président du Groupe citoyenneté et droits humains a profité de cette cérémonie de lancement pour inviter les partenaires à fournir plus d’efforts pour la réussite de cette édition.

Prenant la parole, le représentant du directeur national de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, ainsi que le représentant du directeur national de l’Enseignement Fondamental ont affirmé que l’accompagnement de leur département ne fera pas défaut. Ils ont tous apprécié l’initiative du Groupe citoyenneté et droits humains. Rappelons que cette compétition qui durera 7 mois, prendra fin au mois d’avril prochain.

Zié Mamadou Koné
L’Indicateur du Renouveau du 09 Novembre 2018