Partager

Le Premier ministre Modibo Sidibé a présidé lundi un conseil de cabinet sur l’exécution du programme de travail gouvernemental (PTG) au titre du premier semestre et le projet de programme de travail gouvernemental du second semestre 2010.La rencontre s’est déroulée dans la salle de conférence de la Primature en présence des ministres et de plusieurs responsables du secrétariat général du gouvernement. Le programme de travail gouvernemental, a rappelé le ministre chargé des Relations avec les Institutions et porte-parole du gouvernement, Mme Fatoumata Guindo, est un outil de programmation périodique de l’action du gouvernement dans le domaine de l’élaboration et de l’adoption des projets de textes à caractère législatif et réglementaire des documents de politique ou des documents destinés à l’information du gouvernement.

Le PTG est établi pour une période de 6 mois au terme de laquelle, il fait l’objet d’une évaluation. C’est dans ce cadre que s’inscrivent l’évaluation du programme de travail gouvernemental du premier semestre 2010 et l’élaboration du programme du deuxième semestre de la même année. Le programme de travail gouvernemental du premier semestre 2010 a été adopté par le conseil de cabinet du 15 janvier dernier. Le point d’exécution de ce programme fait ressortir selon le porte-parole du gouvernement, 2 points qui méritent d’être soulignés.

D’abord, sur 151 dossiers retenus au programme 95 ont été déposés au secrétariat général du gouvernement soit un taux d’exécution de 63 %, a commenté Mme Fatoumata Guindo. L’analyse de la situation indique que 49 dossiers ont été adoptés par le Conseil des ministres, que 43 sont en instance d’examen par les réunions interministérielles ou par le Conseil des ministres tandis que 3 ont fait l’objet de retrait du Conseil des ministres.

Le porte-parole du gouvernement, a poursuivi son exposé en expliquant que 56 dossiers sont en cours d’élaboration au niveau des départements ministériels. Outre les documents inscrits au PTG, 76 dossiers qui n’avaient pas fait l’objet de programmation ont été adoptés par le Conseil des ministres auxquels il faut ajouter 21 en instance de programmation et 2 dossiers ayant fait l’objet de retrait, soit 99 dossiers hors programme de travail gouvernemental. Ces dossiers viennent principalement des ministères des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de l’Économie et des Finances, du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme.

Ils concernent les ratifications d’accords de prêt et de conventions ainsi que les comptes rendus des missions, l’approbation des marchés publics, les affectations de parcelles de terrains et les déclarations d’utilité publique de certains travaux.

Il apparaît ainsi qu’au cours du premier semestre, 125 dossiers ont été examinés et adoptés par le Conseil des ministres, s’est félicité la porte-parole du gouvernement. À travers ces dossiers, les départements ministériels développent des mesures en vue de la mise en œuvre de la Déclaration de politique générale du gouvernement.

Laquelle traduit dans les faits le Projet pour le développement économique et social (PDES). Au titre du deuxième semestre 2010, 187 dossiers sont inscrits au PTG. Pour leur préparation, une lettre du secrétariat général du gouvernement a fixé les contours.

Les documents de référence retenus pour servir de base de l’élaboration du projet de programme sont prioritairement le PDES, le CSCRP, la Lettre de cadrage, la Déclaration de politique générale et le Document cadre de programmation de l’action gouvernementale adopté par le séminaire gouvernemental du 7 mai 2009.

Le Premier ministre a demandé que les mesures à retenir soient basées sur des stratégies visant le renouveau de l’action publique appuyées par une démarche collective et participative impliquant tous les acteurs. Modibo Sidibé souhaite également que les actions proposées privilégient l’affectation judicieuse des ressources de l’État.

Souleymane Doumbia

L’Essor du 21 Juillet 2010.