Partager

En faveur de la promotion des personnes handicapées dans la vie socio professionnelle, une conférence sur leur programme de réadaptation a été animée hier 31 mars 2008 par le gouvernorat du District de Bamako dans ses locaux sis à Hamdallaye ACI.

Cette cérémonie était présidée par le représentant du Gouverneur M. Housseyni Guindo, son conseiller technique. A son côté, il y avait le représentant de la FENAPH, la structure fédérale nationale des personnes handicapées, M. Ismaïl Konaté, ancien président de cet organe, et une représentante de la Direction Nationale de la Solidarité et des Personnes âgées.

OBJECTIF

La présente conférence avait pour objectif entre autres de renouer le contact entre les différents acteurs au niveau national, régional et sous-régional. C’est une occasion également de faire le point sur le fonctionnement de l’exécution du programme national, rappeler la politique de promotion des personnes handicapées.

Car, il est certes reconnu que depuis la mise en place de ce programme, le comité régional de pilotage de CRDC n’a pas mené d’activité spécifique. Cependant, quelques activités entrant dans le cadre de sa mise en oeuvre ont été réalisées au niveau local et régional.
UNE EGALITE DES CHANCES EN FAVEUR DES HANDICAPES
Cette conférence, selon le président de la cérémonie, marque incontestablement une étape importante dans la mise en oeuvre de la politique de solidarité nationale.

Il a rappelé en disant que la politique des plus hautes autorités de la 3ème République en matière de promotion des personnes handicapées est fondée sur des principes éthiques et de participation de tous les citoyens à la construction de l’édifice nationale. A cela, le Mali a adopté le principe des Nations Unies sur légalité des chances de la pleine participation.

Notre pays a également ratifié la convention 159 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) relative à la réadaptation professionnelle et à l’emploi des personnes handicapées.
_C’est ainsi qu’il a été élaboré et adopté depuis 1993 par le gouvernement le programme national de réadaptation à base communautaire, partie intégrante d’ailleurs, du Programme de Développement Sanitaire et Social (PRODESS).

L’INTEGRATION DES HANDICAPES DANS LA VIE QUOTIDIENNE

Selon M. Guindo, le programme multisectoriel a fait appel aux pouvoirs publics, aux collectivités, aux organisations de la société civile, aux communautés et aux personnes handicapées elles-mêmes.

Par ailleurs, ce programme concerne tous les aspects essentiels de la vie de la personne handicapée, sa santé surtout en matière de prévention de la maladie et du handicap, mais aussi leur éducation par l’accès à la connaissance de l’intégration scolaire, la formation professionnelle et l’emploi.

Le représentant du Gouverneur a néanmoins affirmé que le département de la Solidarité et des Personnes âgées est convaincu de l’impact positif de la réadaptation à base communautaire à mieux répondre aux préoccupations du Programme de Développement Economique et Social (PDES).
_C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le président de la République, Amadou Toumani Touré, a décidé de procéder à la redynamisation tout en vulgarisant le programme dans le District de Bamako et à l’intérieur du pays.

En conclusion, le conseiller technique a invité les uns et les autres à une pleine participation aux travaux en vue d’obtenir des résultats probants pour l’amélioration efficiente des conditions de vie des personnes handicapées.

LE SOUCI DES HANDICAPES

Il faut noter que malgré l’existence de plusieurs lois et textes en faveur des handicapés et les efforts du gouvernement, les personnes handicapées souhaitent impatiemment leur reconnaissance réelle dans la construction de l’édifice nationale en égalité avec les autres personnes.

Ce qui sous-entend que jusqu’à présent, les personnes handicapées se sentent marginalisées par les autres couches sociales. Il ne s’agit pas seulement de reconnaitre leurs droits et devoirs mais de les impliqués dans des prises de décisions, étant donné que ces personnes sont munies d’une intelligence inédite et d’un génie créateur de savoir et de savoir-faire.

Donnons leur donc une chance pour qu’elles expriment leur don de soi.

Hady BARRY

01 Avril 2008.