Partager

Actuellement, la grande majorité des délégués est entre nos murs.

Plus de 400 parlementaires et invités de marque sont attendus pour ce grand événement.

Depuis mercredi, les travaux en commission ont débuté avec la commission des finances et du commerce, la commission des affaires politiques, la commission du développement économique, la commission des affaires sociales et la commission de l’environnement.

Le groupe ACP a entamé une réunion hier après-midi. Elle se poursuivra ce matin.

Harmoniser les positions, établir la liste des intervenants, et peaufiner la charte de l’assemblée parlementaire avant sa signature cet après-midi, sont quelques objectifs visés par les parlementaires ACP, avant l’ouverture de la session de lundi.

Le forum des femmes se tiendra demain samedi au palais des congrès de Bamako.

Election du bureau dudit forum, ainsi que deux communications sur Beijing+10 et les pratiques traditionnelles néfastes à la santé de la femme et de l’enfant, sont au programme de ce forum.

En amont de ces activités, une visite de terrain dans la zone de l’office du Niger ainsi qu’une excursion à Tombouctou, sont prévues pour les parlementaires.

Lundi, sous la présidence du chef de l’état Amadou Toumani Touré, l’ouverture solennelle de la session aura lieu.

Les travaux seront répartis entre trois ateliers : le 1er aura trait à la filière coton (production, transformation et commercialisation) ; le second à la désertification et le sauvetage du fleuve Niger ; et le troisième se penchera sur les négociations sur les accords de partenariat économique en Afrique de l’Ouest, dans les Caraïbes et dans le Pacifique.

Plusieurs autres communications seront également faites aux cours de ces travaux.

Cette session représente un test pour le Mali, qui accueillera en fin d’année, le sommet Afrique-France.

15 avril 2005