Partager

Après une première vague, puis une deuxième vague, le Mali doit-il s’attendre à une troisième vague malgré l’arrivée du vaccin Covax sur son territoire ? En tout cas, si l’on jette un regard sur le nombre de contamination de ces temps-ci, les chiffres obtenus sont en quelques sorte alarmants. Le gouvernement, le personnel médical, les artistes, les médias, certaines personnes de bonne volonté etc. sont d’arrache-pied dans la sensibilisation et dans le traitement autour de la maladie pour qu’elle soit éradiquée le plus vite possible. Malgré ces efforts consentis, c’est la psychose. Pour le professeur Rokia Sanogo, cheffe de département de la médecine traditionnelle, les plantes peuvent jouer encore un rôle crucial dans la lutte contre cette pandémie.  Interview. 

– Dans la lutte contre la covid 19, la médecine traditionnelle a quel rôle à jouer ?  

RS: La médecine traditionnelle peut jouer un rôle très important dans la lutte contre la covid 19. Le premier niveau, c’est l’implication des tradipraticiens de santé. Ils sont au niveau de la communauté, ce sont les premiers agents de santé. En cas de toutes maladies, il est important d’informer, de mobiliser et de sensibiliser ces derniers. Et quand les malades arrivent à eux, avec les signes de la maladie, ils peuvent orienter. Pour une meilleure prise en charge de la covid 19, les populations ne doivent pas ignorer les tradipraticiens. Deuxième volet, c’est la contribution des produits, et les produits de la médecine traditionnelle, ce sont les plantes. Aujourd’hui, c’est un secret de polichinelle que tout le monde court derrière les plantes pour se soigner. La médecine traditionnelle peut apporter des solutions à travers les plantes que nous avons. Ici, nous avons plusieurs genres de plantes qui ont contribuer à soigner des maladies et quand il y a une nouvelle maladie comme la covid 19, pourquoi ne pas faire recours à elles ? Il faut apporter du credit aux plantes. 

– La covid 19 existe dans notre pays, il y a de cela presqu’une année maintenant, la médecine traditionnelle a-t-elle déjà proposé des remèdes ? 

RS: Nous avons proposé un remède. Nous avons dit que nous avons des produits qu’on pourrait associer à la prise en charge de la covid 19. Ce que nous avons fait, avec l’ordre des pharmaciens du Mali, nous avons un médicament qui est le sirop, qui est un antitussif, il est contre la toux sèche. Nous avons proposé ce sirop qui est un remède de la toux sèche associée à la covid 19. Nous avons mis ce sirop à la disposition des centres de la lutte contre la covid 19. Les recherches continuent au sein de mon département afin de trouver un remède fiable pour freiner la covid 19.

Adama Sanogo

@Afribone