Partager

Le nouveau Président Directeur Général de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT), Salif Abdoulaye Sissoko, a bouclé il y a quelques jours une tournée dans la zone cotonnière de Kita pour évaluer le démarrage de la campagne 2012-2013 et les réalisations de la précédente campagne.

Un travail de terrain que le nouveau PDG veut «permanent, pour assoir la cohésion entre les producteurs et les administrateurs, gage d’une bonne production cotonnière».

Il faut noter que, ces deux dernières années, la CMDT, en partenariat avec les services de l’Etat, a fourni d’énormes efforts pour remettre en selle la production de coton au Mali. A en croire le PDG, «il fallait sortir tous les problèmes et y trouver des solutions adéquates». C’est ainsi que la CMDT a tout d’abord décidé d’augmenter de 185 à 255 FCFA/kg le prix d’achat au producteur, toute chose qui a motivé les acteurs du secteurs.

L’autre aspect motivant est la subvention accordée par l’Etat aux producteurs, malgré les difficultés économiques. Sans oublier le paiement à temps de toutes les dettes de l’Etat, soit environ 115 milliards de FCFA
Les zones CMDT, ce n’est pas seulement le coton. C’est pourquoi la CMDT ambitionne, pour la campagne à venir, de produire environ 2 millions de tonnes de céréales sèches. Avec un bon début d’hivernage, l’approvisionnement à 97% de toutes les zones de production et, surtout, la motivation des producteurs, les objectifs affichés par la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles (CMDT) peuvent être atteints.

Il sied aussi de souligner aussi que, lors de son dernier Conseil d’Administration, tenu le 18 juin dernier, les Administrateurs ont arrêté les états financiers de l’exercice 2011 de la Holding CMDT SA. Ils font ressortir des capitaux propres de 12,488 milliards de FCFA, un résultat net de 8,757 milliards de FCFA et un total bilan de 230,671 milliards de FCFA.

Paul Mben

22 Septembre du 21 Juin 2012