Partager

Elle consiste à organiser une rencontre dans la nuit du 27 juillet entre les 24 candidats

Pour la tenue d’élections apaisées, l’Agence de communication  »Larcom », en collaboration avec l’Association des artistes Acte sept, l’Association des griots  »Djelitomba » et le ministère de l’Administration territoriale a lancé le 24 juillet dernier, à l’hôtel de l’amitié le concept Senankouya pour créer un climat de paix entre tous les candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain.
La rencontre était animée par le directeur de Larcom, Ibrahima N’Diaye, le président de l’association Acte sept », Adama Traoré, Djelitomba, Ben Cherif Diabaté, le professeur de  »N’Ko » Mamadou Keita.

C’était en présence des représentants du ministère de l’Administration territoriale, des représentants des candidats et de plusieurs membres de Djelitomba.
Dans son exposé linéaire, l’initiateur principal du concept, Ibrahima N’Diaye a expliqué les raisons qui motivent son entreprise. Pour Ibrahima N’Diaye,  »President Senankou » vise à inviter les candidats à l’élection présidentielle à se rencontrer et à venir parler aux malien pas en tant qu’homme politique mais en citoyen ordinaire malien. Il s’agit, selon le directeur de l’Arcom, de finir la campagne en beauté et de baisser la tension.
La nuit du 27 juillet,  à l’hôtel de l’amitié, les candidats auront l’occasion de déguster des mets traditionnels sous l’accompagnement musical de l’ensemble instrumental.
À la suite de Ibrahima N’Diaye, le président de  »Djelitomba », Bencherif, ont expliqué que l’intérêt de la nuit du Senankouya entre les candidats est de  »faire appel à toute la dimension culturelle qui incarne le Malien ». Pour Bencherif, il s’agit surtout de rappeler aux candidats leurs origines.  »Nous leurs donnons l’occasion de  dire devant  »les détenteurs de la parole ce qu’ils veulent pour le pays, comment ils comptent gérer le pays quand ils seront élus ». À en croire le président de Djelitomba, dans la société la  parole donnée d’une personne à un griot équivaut à son engagement devant le peuple. Chaque candidat va nous promettre de rester sage qu’il gagne ou qu’il perde. D’où l’importance de cette nuit. 

Les propos du griot Bencherif ont été corroborés par le professeur de  »N’Ko »Mamady Keita, et le président de  »Act sept ».

Mohamed Naman Keita
Du 26 Août 2018