Partager

Rendre compte de son implication dans le processus électoral et aborder les perspectives en vue des futures élections législatives et communales. Tels sont les principaux points inscrits au rôle d’une conférence de presse que le Syndicat national des commerçants détaillants du Mali a animée le mardi 20 août dernier. A cette occasion, Cheick Oumar Sacko, Secrétaire général du Synacodem et principal conférencier du jour, était entouré de certains de ses collaborateurs.

Dans son exposé, M. Sacko a rappelé que lors de la présidentielle, son organisation, s’est battue pour une nette amélioration du taux de participation. Ce, à travers un vote massif et déterminant. Pour ce faire, a expliqué M. Sacko, le Synacodem, en collaboration avec ses partenaires, notamment les ONG «One World» et CRI 2012, s’est investi dans l’éducation et la sensibilisation de ses militants. Mais, le syndicat est resté fidèle à son statut d’organisation apolitique en se gardant de donner une consigne de vote, s’il l’on en croit son patron.

Ainsi, après avoir remercié les détaillants du District pour leur forte mobilisation lors de la présidentielle de juillet-août 2013, Cheik Oumar Sacko a exprimé sa ferme détermination à se battre dans le seul intérêt de leur corporation. Mieux, il a donné l’engagement que, pour les échéances électorales à venir (les législatives et les communales notamment), le Synacodem est disposé à cheminer avec le parti qui prendra en compte ses préoccupations. Sauf que ce dernier point fait déjà l’objet de polémiques.

Bakary SOGODOGO

Le Prétoire du 22 Août 2013