Partager

À travers une formation modulaire Bridge qui consiste à développer les ressources en matière de démocratie, de gouvernance et d’élections, la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (Ifes), en collaboration avec l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (Idea International), vient de renforcer les capacités en planification opérationnelle du personnel du ministère de l’Administration territoriale

Cette formation s’est déroulée du 3 au 5 novembre derniers dans un hôtel de la place. Le programme Bridge actuel comprend 16 modules, dont celui sur la planification opérationnelle qui a fait l’objet dudit atelier.

Le processus de planification consiste à la fois en une étape analytique et pratique. Ce module vise à appuyer le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation ainsi que l’Autorité indépendante de gestion des élections (Aige) à ces deux niveaux. Une vingtaine de participants venus pour l’essentiel des directions techniques dudit département ont pris part à la formation.

En effet, la nouvelle loi électorale introduit plusieurs innovations sur la gestion des processus électoraux dans notre pays. Elle prévoit des attributions propres, dont certaines sont nouvelles, au ministère de l’Administration territoriale et d’autres que devrait gérer le département ministériel en collaboration avec l’Aige.

Comme l’organisation technique et matérielle des opérations référendaires et électorales ainsi que la révision des listes électorales. Ce ministère est également chargé de la création, de l’emplacement et du ressort des bureaux de vote, de la formation électorale en plus de la mise en place du matériel et des documents électoraux en rapport avec l’Aige.

Afin de permettre au département de l’Administration territoriale de s’acquitter de ses attributions et ainsi contribuer à l’intégrité des élections, Ifes a initié cette session. à cet effet, durant trois jours, le partenaire  Ifes a renforcé les capacités des participants à mieux contribuer à l’organisation d’élections intègres et pacifiques au Mali, surtout à conduire un processus de planification opérationnelle.

Après l’approfondissement de leurs compréhensions, les participants sont désormais mieux outillés à identifier et définir les procédures nécessaires pour chacune des étapes majeures de l’administration des élections.

à la fin de la formation, les participants se sont réjouis des notions acquises. Selon Badara Aliou Kéita de la direction générale de l’administration du territoire, les attentes sont comblées.

Car, les grands concepts  élémentaires sur le déroulement du processus électoral aussi bien que les différentes activités confiées au ministère de l’Administration territoriale ont été largement discutés. Mme Bah Oumou Doucouré, membre du corps préfectoral chargé de la section association/fondation notera que le personnel technique du département chargé des élections a désormais une capacité renforcée sur la planification opérationnelle.

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, le directeur pays de l’Ifes, Mathias Hounkpé, avait indiqué que cet atelier  consiste à aider le ministère dans la préparation de l’accomplissement du rôle crucial que la loi lui a confié en appui à l’Aige.

Cela, pour les processus électoraux au moins pendant la période de Transition. «Cet atelier vise à les doter de compétences nécessaires pour une bonne planification de fonctions attribuées au ministère de l’Administration territoriale par la nouvelle loi électorale dans le cadre de la gestion du processus électoral», a-t-il précisé. Signalant aux participants que ce type de formation nécessite leur participation effective.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Moussa Pamanta, a remercié le partenaire Ifes pour son initiative salvatrice. Il reconnaitra que la session va renforcer les capacités des agents qui sont supposés être les techniciens dans les processus électoraux.

Source: L’Essor