Partager

Le ministre tchadien de la Justice Jean Bawoyen Alingue a annoncé qu’il a inscrit une enveloppe de deux milliards de FCFA dans le budget de son ministère pour la contribution de son pays au procès de l’ancien président Hissein Habré en exil au Sénégal depuis 1991. Habré est poursuivi pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité dans l’exercice de ses fonctions de président de la république entre 1982 et 1990. Il a été renversé par l’actuel président Idriss Deby Itno. Hissein Habré devrait être jugé par la justice sénégalaise, qui a été contraint de modifier quelques articles de sa constitution afin d’être compétent pour le juger. Pour le déroulement du procès et les enquêtes y afférentes, le Sénégal a demandé une enveloppe financière de l’ordre de 40 milliards de FCFA. Le démarrage de ce procès est conditionné par la disponibilité de cet argent.