Partager

Comme à l’accoutumée, chaque année, Me Mountaga Tall présente ses vœux les meilleurs à la presse nationale. Pour la même occasion, il aborde les questions d’intérêt national. L’évènement a eu lieu cette année le 9 janvier à la maison de la presse.jpg_une-2522.jpg

Fidèle à la tradition, Me Mountaga Tall, président du Cnid Faso Yiriwaton a rencontré la presse pour lui souhaité ses meilleurs vœux. A cette occasion, il a déploré la regression de la liberté de presse au Mali. Car de la 33ème place sur 176 au plan mondial en 2010 et 2ème en Afrique selon le baromètre mondial de la presse, notre pays a chuté. Suite aux évènements de 2012, le Mali occupe la 99ème place. Pour Me Tall, nous devons rapidement conjuguer les efforts pour reprendre notre place.
Abordant sa défaite à Ségou, le conférencier dit avoir accepté les résultats, mais continue à grincer les dents. Il estime que les législatives ont été entachées de nombreuses irrégularités à Ségou et que la Cour Constitutionnelle rend des arrêts qui quelque fois rendent perplexes le plus indulgent des citoyens.

Au sujet de l’école, le président du Cnid affirme que l’école malienne est une nostalgie d’école. Avant d’ajouter que si nous ne prenons garde, le danger d’une recolonisation planera sur nos destinés.
En ce qui concerne les procès des généraux ATT et Sanogo, il dira que la justice malienne est fortement interpellée. S’il ne désapprouve pas ses procès, il préconise que le droit de défense et de présomption d’innocence de ces derniers soient respectés. De toutes les façons, Me Tall en tant que parti membre de la mouvance présidentielle comme il l’a affirmé, soutien les procès d’ATT et Sanogo pour que le Malien sache ce qui nous a amené si bas.

Parlant de déclaration des biens du président de la République, le conférencier a indiqué ce serait une avancée qu’elle soit public. Afin que les citoyens sachent le degré d’enrichissement de leur Président. C’est cela l’objectif recherché par l’article 37 de la Constitution, a-t-il confirmé.

Oumar KONATE

Le Prétoire du 13 janvier 2014