Partager

La gestion du marché de Banankabougou fait l’objet d’une vive tension entre les populations de ce quartier périphérique de la Commune VI et les autorités communales à cause des places réservées aux commerçants dans le marché.

Ce problème concerne les deux quartiers, Banankabougou et Faladié dont les populations sont les bénéficiaires directs de ce marché. En effet, Faladié et Banankabougou partagent beaucoup de choses que leurs limites. Et le marché de Banankabougou est l’un des joyaux que ces populations ont en partage, mais depuis un certain temps, ce marché est à l’origine d’une vive tension opposant les populations aux autorités.


De la spéculation avec les places

Le problème se situe au niveau des places, des stands que les commerçants et autres revendeurs occupent dans ce marché. Cela fait des années déjà que certains commerçants et habitants des quartiers environnants du marché se sont installés dans le marché pour mener diverses activités. Et avec le temps, ces gens donnent leurs places aux nouveaux arrivants moyennant des mensualités pour aller chercher une autre place.

Aujourd’hui, certaines de ces personnes ont plus de 5 places à leur nom et collectent de l’argent par mois pour leur propre compte. Avec l’évolution, la mairie de la Commune VI du District de Bamako avec à sa tête El Hadj Souleymane Dagnon a initié des projets visant le développement du quartier et du marché. Et dans ce projet, il existait un plan de construction de magasins pour en faire des boutiques et embellir les alentours du marché.

La construction de ces magasins a été butée à l’opposition des groupes mafieux qui ont mainmise sur les frais de location des places et stands, de même que de gens doutant de la sincérité du maire. Ils craignent que leur espace ne soit confisquée comme c’est généralement le cas.

Moussa KONDO (Stagiaire)

27 Février 2009