Partager

La salle de rencontre du centre Awa Keïta a servi de cadre à la tenue d’une conférence-débats organisée par le département de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille avec des associations et organisations non gouvernementales intervenant dans le domaine de la promotion de l’enfance et de la famille.

La problématique des enfants démunis est aujourd’hui devenue une question cruciale dans notre société et aussi pour les responsables politiques de notre pays. C’est pour trouver une solution pérenne à ce problème que la ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Maïga Sina Damba a rencontré les responsables et représentants des associations et ONG intervenant dans les domaines de l’enfance et de la famille et aussi pour qu’ensemble ils puissent avoir des réflexions pertinentes sur la question.

LA FEMME, L’ENFANT ET LA FAMILLE AU COEUR DE L’ATTENTION

Le gouvernement du Mali, pour manifester son engagement a, depuis les premières heures de l’indépendance, créé un service de la promotion de la femme de l’enfant et de la famille et lui a conféré la mission première de l’élaboration et de la mise en oeuvre de la politique nationale de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille.

Dans le cadre de l’accomplissement de cette mission, des objectifs ont été précisés: entre autres élaborer et mettre en oeuvre les mesures devant assurer le bien-être de la femme, de l’enfant et de la famille, assurer une meilleure insertion économique sociale et culturelle des femmes et des enfants par la prise en charge de leurs besoins spécifiques, promouvoir les droits de la femme et l’enfant et veiller à leur respect.


Mme MAIGA SINA DAMBA

Dans son intervention d’ouverture, Mme la ministre Maïga Sina Damba nous dira : “C’est pour moi un réel plaisir de présider aujourd’hui, cette rencontre avec vous. A côté de l’intervention de l’Etat qui est toujours perceptible et constante, il y a la présence fort remarquable des organisations de la société civile. Elles jouent incontestablement un rôle très important en matière de protection des enfants et de promotion de leurs droits dans le différents secteurs”.

Quant au directeur national M. Alou Barry, il dira : “cette rencontre me donne l’occasion de réaffirmer mon engagement pour la promotion et la protection des droits des enfants et de la famille”.

Moussa KONDO (Stagiaire)

18 Février 2008.