Partager

Notre compatriote Mariam Koné, une des valeurs sûre de la nouvelle génération de la musique malienne, est sélectionnée parmi les 12 artistes africains finalistes du concours Prix découvertes RFI 2013.

jpg_une-2188.jpgElle est talentueuse. Elle défend les couleurs du Mali, musicalement parlant. Elle a fait l’essentiel. Elle a pu s’hisser parmi les douze candidats finalistes du Prix découvertes RFI 2013. Elle a besoin de notre soutien. « Talent à encourager…Votons pour Mariam Koné!!! Jeune artiste chanteuse musicienne malienne. Mariam Koné est actuellement en finale au concours international Découverte RFI 2013.

Elle compte sur le vote de chacun de nous pour remporter ce concours. Pour voter RDV sur ce lien: http://www.prixdecouvertes.com/fr/vote ». C’est en ces termes que Dicko Traoré dite Dickonet Djambar, une jeune artiste malienne aussi talentueuse dans le domaine de la vidéo d’art, lance un appel au peuple malien. En effet, en cette phase de la compétition, Mariam Koné a besoin du vote de chacun. Et, il n’y a pas de temps à perdre. La clôture du vote sur Internet au lien indiqué en haut prendra fin le 19 octobre 2013. Et, le jury présidé par A’Salfo de Magic System se réunira le 24 octobre 2013. Les maliens doivent se lancer à l’assaut d’Internet pour voter pour notre compatriote qui défend les couleurs nationales. En plus de son talent Mariam Koné mérite notre soutien. Et nos votes seront très déterminants pour son sacre.

« La voix du public qui désignera l’artiste favori des internautes, s’ajoutera aux votes du jury », indique le règlement du concours. En attendant de revenir en long et en large sur la carrière de cette jeune artiste, il faut retenir que Mariam Koné est une chanteuse, auteure, compositrice et interprète originaire de Kati, ville située à 15 km de Bamako, au Mali. Elle a fait ses débuts dans le groupe « pacifique de Kati ». Son amour pour la musique l’a poussé à intégrer le Conservatoire des Arts Balla Fasséké Kouyaté, où elle a décroché son Master en chant. Elle vient d’entamer une carrière solo qui a été couronnée par la sortie de son 1er album solo intitulé « Dakan ». Savant mélange musical de mélodies Mandingues et Soninko-Peuhl, l’album a été produit par le label Kôré Sound et entre dans le cadre d’un programme d’appui et d’accompagnement artistique du Centre Culturel Kôré de Ségou. Entre une musique contemporaine et traditionnelle, Mariam Koné a tout pour devenir l’une des prochaines grandes voix du Mali. Et cela passera forcement par une brillante victoire à cette édition du Prix découvertes RFI 2013.

Dans cette compétition, notre compatriote est opposée à la camerounaise Danielle Eog, à la mozambicaine Isabel Novella, au groupe sénégalais « Leergui Project », à la nigériane Lindsey, au rwandais Mani Martin, à l’équato-guinéenne Nelida Karr, à la congolaise Nteko, à la béninoise Sessimé, au burkinabé Smarty, au malgache Teta et à la zambienne Yvonne Mwalé.

Assane Koné

Le Républicain du 26 Septembre 2013